Posts tagged ‘Agence France-Presse’

24 février 2011

Jcall donneurs de leçon repris par l’AFP : « Monde arabe, des juifs européens appellent Israël à ne pas avoir peur – AFP | Michel Zerbib | RadioJ | mazaltop | 23 02 2010 9:33

par mazaltop

Des juifs européens, signataires du JCall, un appel en faveur de la paix au Proche-Orient, appellent Israël à ne pas avoir peur et à « tendre la main aux mouvements démocratiques qui secouent le monde arabe », dans un communiqué reçu mercredi par l’AFP.

Face aux bouleversements en Tunisie, en Égypte, au Yémen, à Bahreïn, en Libye, « l’opinion israélienne, comme beaucoup de Juifs de la diaspora européenne, semble tétanisée. Ils craignent le saut dans l’inconnu, la montée des islamistes, l’arrivée au pouvoir de fanatiques », souligne le texte.

« A ces craintes, JCall répond en paraphrasant les paroles de Jean Paul II : +N’ayons pas peur!+ », poursuit le communiqué.

« Les nouveaux pouvoirs de transition à Tunis et au Caire sont d’abord préoccupés du bien être de leur peuple et ne sont pas des va-t-en-guerre », ajoute le texte.

Israël suit avec inquiétude la situation notamment en Egypte, partenaire clé avec lequel il a signé un traité de paix en 1979, et craint de se retrouver encerclé par des nations ennemies.

« Les risques de dérapage et de dévoiement existent, mais le pire des risques est l’immobilisme. C’est le moment pour Israël de tendre la main aux mouvements démocratiques qui secouent le monde arabe pour chercher avec eux les voies de la paix », conclut le communiqué.

Le JCall, « European Jewish Call for Reason », « Appel à la raison des juifs européens », a été officiellement lancé le 3 mai 2010 à Bruxelles. Il juge notamment « dangereux » un « alignement systématique sur la politique du gouvernement israélien » et dénonce « la poursuite ininterrompue des implantations en Cisjordanie et dans les quartiers arabes de Jérusalem Est ».

Il a recueilli à ce jour selon son site internet près de 7.700 signatures, parmi lesquelles celles du député européen Daniel Cohn-Bendit, des philosophes Bernard-Henri Levy et Alain Finkielkraut, de l’historien Pierre Nora.

source

Publicités
19 février 2011

Non, l’antisémitisme n’existe pas non plus en Tunisie | mazaltop

par mazaltop

YouTube – Manifestation antisémite islamique devant la Synagogue de Tunis 2.wmv.

d’ailleurs ci-dessus dans la vidéo voici la quarantaine d’islamistes dont parle Monsieur Roger Bismuth, Président de la Communauté juive de Tunisie dans l’article ci-dessous

TUNIS (AFP)—La communauté juive de Tunisie a exprimé son inquiétude au gouvernement de transition après des incidents antisémites devant la grande synagogue de Tunis tandis que le ministère de l’Intérieur a condamné mardi les agissements d’extrêmistes devant des lieux de culte, selon l’AFP et TAP.

Le président de la communauté juive de Tunisie Roger Bismuth a raconté que des islamistes radicaux avaient proféré des slogans antisémites devant la grande synagogue de Tunis vendredi matin à quelques heures du début du shabbat.

« J’ai rencontré samedi le Premier ministre Mohamed Ghannouchi et lui ai fait part de cet incident », a déclaré M. Bismuth à l’AFP.

« Je pense que c’est un incident qui peut se reproduire », a-t-il dit. « La situation dans le pays appelle à la vigilance, il y a des groupes qui profitent du vide », a-t-il ajouté.

M. Bismuth a indiqué que le Premier ministre était au courant de ces incidents et avait appelé la communauté juive à la vigilance.

« Une quarantaine d’islamistes se sont rassemblés vendredi devant la grande synagogue de Tunis et ont commencé à scander des slogans anti-juifs et à proférer des mots inadaptés. L’incident s’est produit en fin de matinée », a raconté le chef de la communauté.

Le ministère de l’Intérieur a condamné mardi les agissements d’extrêmistes devant des lieux de culte et les slogans hostiles aux religions incitant à la violence, a rapporté l’agence officielle TAP.

« Ces personnes n’ont d’autre objectif que de porter atteinte aux valeurs du régime républicain fondé sur le respect des libertés et des croyances, la tolérance, la coexistence pacifique entre tous les courants et la garantie de l’exercice des droits civiques », dit-il

Le ministère affirme qu’il « n’épargnera aucun effort pour la sauvegarde de ses valeurs et s’opposer à tous ceux qui incitent à la violence ou à la discorde entre les membres du peuple tunisien et à troubler la sécurité publique ».

La communauté juive en Tunisie compte 1.500 personnes (contre 100.000 en 1956) qui vivent pour la majorité à Djerba (sud). C’est l’une des plus importantes du monde arabe avec celle du Maroc.

Le président la communauté juive de Djerba, Perez Trabelsi, n’a fait état d’aucun incident visant la communauté juive sur l’île depuis et pendant la révolution tunisienne qui a chassé du pouvoir le président Ben Ali le 14 janvier, dans un entretien avec l’AFP.

« Nous avons suivi les évènements en Tunisie comme le reste de la population, nous sommes avant tout des Tunisiens, nous voulons vivre commetous les autres Tunisiens », a-t-il dit.