Archive for ‘Tradition Juive’

18 août 2011

L’Étoile de David – La Maguen David

par mazaltop

L’étoile de David (en hébreu Maguen David ou « bouclier de David ») est un symbole mystique qui est constitué de deux triangles équilatéraux superposés, l’un dirigé vers le haut, l’autre vers le bas. Ces deux triangles forment une étoile à six branches que l’on appelle également hexagramme.

read more »

17 août 2011

En Norvège on chasse la baleine mais on interdit l’abattage rituel juif

par mazaltop

La Norvège a une longue tradition d’antisémitisme. En 1929, plusieurs années avant l’Allemagne hitlérienne, une large majorité parlementaire vota l’interdiction de la shehita (abattage rituel juif)  [1].

read more »

Étiquettes : ,
4 août 2011

Vers le retour de la polygamie ? | Jonah Mandel

par mazaltop

Restaurer la polygamie au sein du judaïsme orthodoxe : telle est la mission que s’est donnée une nouvelle organisation, Habaït Hayehoudi Hashalem. Et peu importe que cette pratique ne s’inscrive pas dans la norme de la loi juive contemporaine, ou que l’Etat l’interdise.

read more »

5 avril 2011

Reponse d’un Israelite Noir à Mr Dieudonne |Emanuel Yeerday

par mazaltop


Cher Mr Dieudonné,

Je suis comme toi, un artiste. Mais je suis musicien, auteur compositeur.

En tant qu’artiste, je pense que ce choix de carrière contient une inclination dans le rapport avec le public, un rapport qui doit être pleinement conscient de ce qu’on amène, ce qu’on ajoute à la conscience générale.

read more »

Étiquettes :
2 avril 2011

Courage pour le ménage de Pessah : 20 choses à faire avec la matsa :)

par mazaltop

read more »

17 mars 2011

Front National 2011 : les visuels

par mazaltop

17 mars 2011

Tribues Juives : l’origine Juive des Tutsi | Mathias Niyonzima |

par mazaltop

Il est difficile d’expliquer en mots ces racines car elles apparaîssent, non pas à travers un système théorique cartésien, mais plutôt à travers les manifestations d’une mémoire ou spiritualité collective transmise de génération en génération par un processus ésotérique (dans le sens le plus positif de ce terme), c’est-à-dire une suite de rituels quotidiens de la vie pastorale, auxquels participent les « initiés » (tout Tutsi adulte est supposé initié aux rituels pastoraux) et leurs descendants. Le rituel permet à ces derniers l’acquisition spontanée des connaissances à travers les cinq sens. Nil intellectu quid nun prius in sensu : la participation au rituel précède la compréhension intellectuelle. La Loi des Anciens tutsi était donc contenue dans des « Codes ésotériques », qui, au vu de leur contenu, sont des « Codes hébraïques » prescrivant entre autres des règles strictes en matière alimentaire (la cacheroute tutsi) ainsi que divers autres commandements et interdictions divins (imiziro = mitsvot).
En comparant le judaïsme talmudique à leurs pratiques religieuses ancestrales, les Tutsi (ou une partie d’entre eux) se reconnaissent donc comme juifs à cause des nombreux points de convergence : un monothéisme strict très ancien (D. = I..mana = A donaï-ékhad) , la cacheroute, les « imiziro/mitsvot », la vache rousse , etc. mais également l’attachement à la Tradition, le refus du baptême chrétien (les derniers grands rois et chefs tutsi comme Mwezi, Mutaga, Maconco, Rwabugiri et Musinga ont combattu l’évangélisation jusqu’à en mourir pour certains) et de l’assimilation, l’hostilité de l’Eglise catholique romaine ainsi que l’expérience du génocide et la vie quotidienne dans un environnement dominé par des populations ethniquement différentes et souvent hostiles. Le judaïsme des Tutsi est cependant prétalmudique, comme celui des Patriarches, des rois David et Salomon.

Les Tutsi font partie d’un ensemble de peuples appelés « hamites » par les mis-sionnaires chrétiens qui, confrontés à la résistance des Tutsi à la conversion au christianisme, voulaient, à tort, faire retomber sur ces descendants de Cham (mais pas seulement de Cham vu les mélanges avec les hébreux depuis l’époque de Moïse jusqu’au Roi Salomon et plus tard encore) la malédiction de Noé alors que ladite malédiction est adressée à un des fils de Cham, à savoir Canaan (petit-fils de Noé), et pas à Cham lui-même ou aux trois autres fils de ce dernier (Cusch- père de Saba et Havila- Mitsraïm et Puth ; Gn 10, 6-7): “Lorsque Noé se réveilla de son ivresse, il apprit ce que lui avait fait son fils le plus jeune. Et il dit: maudit soit Canaan!” (Gen 9, 24-25) .
Les tutsi préfèrent la qualification de « Cuschites » (Tutsi = Kushi) en référence à l’ancien empire de Kusch où régna la Reine de Saba et son fils Ménélik 1er ( = David II, dont le père aurait été le Roi Salomon d’Israël). La tradition éthiopienne (voir le Kebré Neguest, le livre sacré de la  “Gloire des Rois” d’Ethiopie) veut que la Reine de Saba

( = la Reine Makéda en Ethiopie ) reçut de la part de Salomon un traitement spécial. Cela pourrait s’expliquer par le fait qu’elle représentait les ancêtres de la descendance de Moïse (Saba=grand-père), qui était marié à une éthiopienne, une union protégée par le Saint béni soit Il (lire NO 12, 1-15). Prenant comme référence le Roi Salomon, les tutsi se situent donc dans la tribu de Juda et adoptent, comme les empereurs d’Ethiopie, le Lion comme animal-symbole. On se souvient de Hailé Sélassié qui se nommait « Lion de Judée » et des cinq Rois Lion/NTARE (parmi les 17 rois au total) qu’a connus le Burundi depuis le 13ème siècle à peu près, lorsque les tutsi dits «Abanyaruguru/ben ruguru» (= les fils du Nord) descen-dirent de la Corne de l’Afrique pour se disperser « au-delà des rivières d’Ethiopie » (So, 3,10). Ainsi, la dynastie tutsi qui a été renversée en 1966 au Burundi a été fondéepar NTARE I RUSHATSI CAMBARANTAMA (= Roi Lion I « le Hirsute à la Tunique de bête ») vers 1270 de l’ère profane. NTARE aurait emmené avec lui la mémoire collective juive de l’époque du Roi Salomon. Beaucoup de noms de clans venus avec lui gardent toujours de nos jours des références à leur racine hébraïque « ben » (= fils de), comme par exemple les Ben-engwe, Ban-yakarama, Ban-yamurenge, Ban-yiginya, etc. L’influence de l’hébreu ne peut pas être confondue avec l’influence tardive de l’arabe, les arabes n’ayant jamais réussi à pénétrer dans les territoires contrôlés par les tutsi jusqu’au début de la colonisation européenne (1903). A l’époque des indépendances, la mémoire collective juive des Batutsi se concrétisa notamment par l’adoption de l’étoile de David sur le drapeau du Burundi.
Le terroir géographique des Tutsi est l’ensemble de toutes les régions qui entourent le Nil Blanc  (Pischon ; Gen 2, 10) près de ses sources les plus méridionales-l’Eden primitive?  Jadis, cette région constituait le prolongement naturel du Pays de Guihon (Nil bleu; Gen 2, 10-13) et formait avec ce dernier l’Abyssinie antique. Cette dernière aurait inspiré toutes les grandes civilisations antiques de l’Egypte au du Moyen-Orient. Bien avant la numérotation babylonienne sur base du chiffre 60 (tablettes de Nippur:-2200-1350), la numé-rotation égyptienne sur base de 10(papyrus Rhind : -1650), les kuschites connaissaient un système numérique sur base de 12 et des multiples de 4 (voir le bâton d’Ishango ; -20000 : les 4 noms de la dynastie, les 12 mois,ou plutôt, les 12 « lunes » de l’année, les 12heures de la journée, etc.) qui auraient été ensuite adopté par le peuple hébreu. Kusch, espace du premier homo sapiens est aussi celui du pays de NIMROD, comme il est écrit : « Cusch engendra aussi Nimrod ; c’est lui qui commença à être puissant sur la terre » (GEN10, 8-9). Et c’est auprès d’un cushiteque Moïse apprit l’art de gouverner la multitude (lire Ex 18, 13-26). L’on comprend maintenant pourquoi Salomon appela Makeda Reine de «Saba».

Mathias Niyonzima

_________________________
source

8 mars 2011

Radio J ne doit pas recevoir Marine Le Pen : il y a des cas extrêmes où l’on doit savoir être hors la loi | vmg

par mazaltop

Ma lettre à Monsieur Hajdenberg, Président de Radio J

Monsieur Hajdenberg,

j’espère être la 1000ème à vous répéter inlassablement la même chose : vous ne devez pas, vous ne pouvez pas recevoir Marine Le Pen sur vos ondes.

read more »

4 mars 2011

Refoua chelema (Prières pour les malades) | louyehi.wordpress.com

par mazaltop

Phonétique :

1 Laménatséa’h mizmor léDavid.

2 Ya’anékha Ado-naï béyom tsarah yésdaguévékha chem élohé Yaacov.

3 Yichla’h êzrékha mikodèch oumitsiyone yis’adékha.

4 Yizkor kol mineh’otékha vé’olatkha yédachénéh sélah.

5 Yitène lékha khilvavékha vékhol ‘atsatkha yémalé.

6 Néranénah bichou’atékha ouvchém Elo-hénou nidgol yémalé Ado-naï kol michalotékha

7 ‘Ata yada’ti ki hochiyâ Ado-naï méchi’ho ya’anéhou michémeï kodcho bigvourot . yéch’a yémino.

8 Elléh varékhèv véelléh vassoussim vaana’hnou béchem Ado-naï élo-hénou nazkir.

9 Hémah caréou vénafalou va’ana’hnou kam’nou vanit’iodad.

10 Ado-naï hochyiah hamélékh yé’anénou véyom korénou.

Traduction en français :

1 Au chef des chantres. Psaume de David

2 Que l’Eternel t’exauce au jour de détresse, que le nom du D.ieu de Jacob te protège !

3 Qu’Il t’envoie son secours du Sanctuaire, que de Sion Il soit ton appui !

4 Qu’Il se souvienne de toutes tes offrandes et fasse bon accueil à tes holocaustes !

5 Puisse-t-Il t’accorder ce que ton coeur désire et accomplir tous tes desseins.

6 Nous allons célébrer ta victoire arborer comme un drapeau le nom de notre D.ieu. Que l’Eternel comble tous tes voeux !

7 A cette heure je sais que l’Eternel soutient son oint, qu’Il lui répond des cieux, (siège) de Sa sainteté, par l’aide puissante de Sa droite.

8 Que les uns se fient aux chars, les autres aux chevaux, nous nous réclamons, nous, du nom de l’Eternel, notre D.ieu.

9 Ceux-là plient et tombent, et nous demeurons debout, pleins de force.

10 Eternel, viens à notre secours ! Que le Roi nous exauce le jour où nous l’invoquons !

Ajouter le texte pourdemander la refoua chelema (guérison) d’une personne. Il existe un texte pour femme et un texte pour homme. Vous le trouverez ici : cliquez ici : http://www.modia.org/priere

viaRefoua chelema (Prières pour les malades) | Espace détente, poésie, judaïsme et lutte contre la désinformation.

19 février 2011

Lu Yehi, interprété par Sarit Hadad | youtube

par mazaltop
8 février 2011

Agression du Mausolée du Tsakik Sayed Rabbi Yossef El Maarabi à Gabès : les infos de radio J du premier février sont confirmées y compris par le Crif | Guy Rozanowicz pour Radio J | mazaltop | Dimanche 6 février 2011 15:14

par mazaltop

Préambule :

Michel Zerbib et la rédaction de Radio J se réjouissent que le CRIF ait  repris voir ici les informations que Radio J diffusait dès le 1er février

Une des règles de base du journalisme réside dans la vérification scrupuleuse des informations.

Nous avons suffisamment et légitimement critiqué la désinformation, les informations fallacieuses, les rumeurs malfaisantes, pour ne pas nous appliquer à nous-mêmes cette règle élémentaire.

read more »

8 février 2011

Communiqué du B.N.V.C.A. : Les Faits sont les faits! «Si la vérité vous offense, la fable au moins se peut souffrir» ( La Fontaine) | Europe Israel | 8 février 2011

par mazaltop

Le B.N.V.C.A s’étonne des attaques dont il est l’ob­jet pour avoir diffusé des informations relatives à des agressions contre un lieu de culte et de pèlerinage. Nous sommes coutumiers des attaques contre le

read more »

15 janvier 2011

La pause-café: Transformer l’anodin en Divin: Rabbi Nahman de Breslev, Liqouté Moharan, Servir Dieu dans la joie, Psaumes, Tehilim, Pensée juive

par mazaltop

Nous poursuivons notre série sur les prières du peuple juif. Ces articles s’inspirent de la pensée du Rav Chim’on Schwab z.ts.l. telle qu’elle a été exposée dans l’ouvrage “Rav Schwab on Prayer”, Ed. Artscroll, 2001, (en anglais).

Après avoir commencé notre journée en rendant hommage au Créateur (voir l’article précédent), nous récitons maintenant la bénédiction d’“Acher Yatsar” (“Qui a façonné”).
9 janvier 2011

Série « les horreurs de Gaza » – on n’y sert pas d’alcool

par mazaltop

 

Scandaleux : on ne sert pas d’alcool à Gaza. c’est une horreur

Étiquettes :
8 janvier 2011

Chemirat halachone, halakha du Hafets ‘Haim (halakha pour la refoua)

par mazaltop

hafetz haimLachone ara, définition

Le terme de lachon ara’ (littéralement, mauvaise langue) s’applique à toute parole péjorative ou susceptible de nuire à une autre personne. N’importe quel propos diffamatoire représente du lachon ara’ même s’il ne peut causer absolument aucun tort.

read more »

8 janvier 2011

Devenir le sujet de l’Eternel et refuser d’être l’objet des hommes | Rony Akrich

par mazaltop

Pour saisir dans son authenticité la souveraineté divine sur l’Histoire, il faut l’appréhender dans la perspective des générations. Pour garder sa confiance en Dieu, il nous faut donc considérer les évènements dans une perspective d’ensemble. Le peuple juif qui a tellement souffert, naît dans le « creuset de fer » de l’esclavage en Egypte: d’une famille, il devient une nation et le peuple d’Egypte est frappé plaie après plaie.

On assiste ici à une rencontre complexe entre un déterminisme historique à l’échelle d’un peuple et la liberté humaine à l’échelle individuelle. Dans ce monde ci, il y aura toujours des « volontaires » pour être émissaires du mal ; mais inversement, lorsque Dieu décide que le temps est venu de délivrer le peuple juif, il se trouvera toujours des personnes pour aider au projet divin.

Le choix est donné à l’individu d’œuvrer pour le peuple juif, s’il esquive cette responsabilité, ce sera là un manquement grave. Il n’y a donc pas de contradiction entre le libre-arbitre de l’individu et la direction de l’Histoire voulue par Dieu. L’Histoire – en bien ou en mal – se fera par les uns ou par les autres. Il revient à l’homme de choisir s’il veut être un esclave du mal ou un messager de Dieu.

Les enfants d’Israël ont réalisé progressivement qu’ils n’étaient pas seulement une famille hébreu en Egypte, qu’ils n’étaient pas « des égyptiens de confession mosaïque », mais une nation particulière à part entière. Une telle révolution intérieure ne peut pas se faire en un jour.

Ce n’est pas en raison des mérites individuels, mais par suite de la nature intrinsèque et de la vocation historique des Hébreux que Dieu décidera de se créer un peuple particulier transcendant les péripéties de l’Histoire.

Toutes les nations de la terre montent sur la scène de l’Histoire, connaissent leur heure de gloire puis disparaissent, l’ange de la mort n’épargnant aucune d’entre elles. Seule, « l’éternité d’Israël ne mentira pas ni ne régressera » car le peuple est un peuple éternel, des forces métahistoriques, des forces divines, assurent cette survie « surnaturelle ».

Les plaies qui se sont abattues sur l’Egypte sont la conséquence de la création de la nation, cet avènement percute le monde et quiconque tente de gêner le projet divin en souffre. Rabbi Yoch’anan dit: « Malheur à la nation qui se trouvera lorsque Dieu est en train de sauver son peuple. Malheur à celui qui oserait interposer son vêtement entre le lion et la lionne lorsqu’ils s’accouplent » (Traité Sanhédrin p.6/a).

Ceux qui essayent d’empêcher la renaissance du peuple juif sur sa terre, de gêner le cours du projet divin, payeront cher cette entrave à l’espérance des peuples, il s’agit là d’un élan irrésistible que nul ne saurait briser. Ceci s’applique aujourd’hui comme jadis aux nations qui nous entourent, et s’adresse également à chaque juif qui, s’il le veut, peut choisir d’être le témoin passif, le spectateur de son Histoire ou bien participer activement, être l’acteur et devenir ainsi l’associé de Dieu » dans l’œuvre de la délivrance. Devenir le sujet de l’Eternel et refuser d’être l’objet des hommes !

source

7 janvier 2011

amour et guematria

par mazaltop

Un peu de mots d’amour dans ce monde de brutes, mon ami Bernard Chekroun m’a gratifié d’une si jolie explication de l’amour selon la guematria, que je ne peux m’empêcher, avec son autorisation, de vous la faire partager.

read more »

Étiquettes : , ,
7 janvier 2011

Judaïsme, les fondamentaux

par mazaltop

C’est bien connu, la peur vient de ce que l’on ne connaît pas. Et l’une des raisons de l’antisémitisme est la méconnaissance du Judaïsme ou l’imaginaire commun, travaillé par des millénaires de désinformation et d’imaginaires maniés.

read more »

Étiquettes : ,
6 janvier 2011

Couple › Le Judaïsme est-il machiste? | Rav Nahum Braverman pour Lamed.fr

par mazaltop
A Pair Silver Torah crowns used to decorate a ...

Image via Wikipedia

Il est temps d’en finir avec cette idée reçue selon laquelle le Judaïsme considère les femmes comme inférieures aux hommes.

Nous vivons une époque de mal-être individuel. Bien que le mouvement féministe se soit fixé

read more »

Étiquettes :
5 janvier 2011

Pétition à Madame Irina BOKOVA Directrice Générale de l’UNESCO | Europe Israel – analyses, informations sur Israel, l’Europe et le Moyen-Orient

par mazaltop
Europe Israël

Europe Israël et Aschkel.info lancent une grande pétition Européenne contre les deux décisions iniques de l’UNESCO de retirer le Tombeau de Rachel et le Caveau des Patriarches du patrimoine culturel et historique juif pour en faire des lieux de cultes musulmans. Cette pétition demande également que soit rectifié dans le rapport « sur l’état de la science dans les Etats arabes par Adnan Badran » l’acte de pur révisionnisme que constitue l’appropriation de Maïmonide comme prétendu savant musulman alors qu’il est historiquement prouvé que Moïse Maïmonide était un des plus grands savants juifs de l’âge d’or espagnol, et reste un des Maîtres à penser du judaïsme.

read more »

Étiquettes : ,
3 janvier 2011

se préparer au couple

par mazaltop
Docteur Miriam Adahan

Certes beaucoup de facteurs externes à chacun de nous, au couple, sont à accuser : la multiplicité des moyens de communication, l’ouverture du couple à l’extérieur, l’évolution des moeurs outrancière et qui souvent nous dépasse…

read more »

Étiquettes : , ,
3 janvier 2011

Commentaire sur une des 10 plaies d’Egypte : hochekh

par mazaltop
lehaim velivraha

J’ai entendu un joli commentaire sur la plaie de « hochekh », l’obscurité, et je voulais vous en faire profiter :

D’après les versets, les 3 premiers jours, les Egyptiens ne se voyaient pas les uns les autres.

read more »

Étiquettes : , ,
11 juillet 2010

Respect du prochain

par mazaltop
Choulkhane Aroukh abrégé de   Rabbi  M. Hassan, commentaires du Rav Benchetrit

Le Choulkhane Aroukh est un livre utilisé dans la religion Juive afin d’expliciter les points de vue de la Loi Juive concernant des sujets aussi vastes que la Cacheroute, les lois sur Chabat, des fêtes, etc…, mais aussi des lois comportementales pour une vie saine, pour soi, le couple, la famille, le groupe, et autrui plus généralement.

read more »

Étiquettes : ,
3 janvier 2010

Kabale, magie, tarots, amulettes et talismans : position du Judaïsme sur le sujet | vmg

par mazaltop

Seul Hakadosh Baroukh Hou connaît les chemins qu’il va nous proposer, et seul notre libre-arbitre nous fait choisir une voie ou une autre. L’ensemble de nos Mitsvots, et de nos averots (mauvaises actions) conditionne les choix qui nous seront envoyés ensuite par H.

read more »

Étiquettes : , , ,
6 septembre 2009

Roch Hachana ou effaçage d’ardoise

par mazaltop

eff

Comment on se la souhaite ?

Comme chaque année, on nous souhaitera :

  • Bonne et heureuse année, en français donc
  • Chana tova, en hébreu « bonne année »
  • Chana tova ou metouka, même chose, mais en plus on vous la souhaite douce, ça tombe bien vu que la coutume est de …
    read more »

1 janvier 2000

mazaltopicts

par mazaltop

Étiquettes :