Archive for ‘Palestine’

22 août 2011

Proche Orient – Faits et Réalités Analyses sur le conflit Israelo-Arabe | 21 08 2011

par mazaltop

Pluie de missiles sur Israël depuis Gaza

Plus de 80 missiles Grad se sont abattus sur Israël, causant au moins un mort à Bersheva et des blessés graves. Le Hamas prétend que ce serait le fait de groupuscules secondaires, alors que les Israéliens sont persuadés que cette campagne de tir intensif sur les populations est l’oeuvre du Hamas. En effet le Hamas est le seul à disposer de l’infrastructure à une telle attaque et son contrôle de Gaza est total. Un groupe isolé pourrait tirer une ou deux roquettes sans son aval mais pas une centaine comme c’est le cas.

read more »

Publicités
21 août 2011

Jérusalem: un glaive romain découvert

par mazaltop

Un glaive romain remontant à l’époque du Second Temple juif de Jérusalem a récemment été découvert dans la Ville sainte, ont affirmé aujourd’hui des archéologues israéliens. Cette découverte a été annoncée alors que les juifs observent à compter de ce soir un jeûne de 25 heures marquant le 9 du mois d’Av, jour anniversaire de la destruction du premier et du second Temple de Jérusalem.

read more »

21 août 2011

Une statue d’Hercule retrouvée dans un village juif du IIIème siècle

par mazaltop

Demi-homme ? Demi-dieu ? Mais seulement un demi-mètre de haut ! Une statue extrêmement rare d’Hercule, le légendaire gréco-romain a été récemment découverte au cours d’une fouille à Horvat Tarbenet dans la vallée de Jézreel.

read more »

21 août 2011

Le Nouvelobs : Proche Orient – Faits et Réalités… incroyable, il y a donc encore un media sain ?

par mazaltop

Egypte Israël : situation confuse

La rue égyptienne crie « égorgeons les juifs »

Les manifestation anti-israéliennes ont été indiscutablement violentes. Drapeaux brulés, cris de haine, appels au meurtre, … il est évident qu’une frange importante de la population égyptienne voudrait que son gouvernement de transition rejoigne les camps les plus extrémistes.

L’armée égyptienne toujours bien synchronisée avec Tsahal

read more »

20 août 2011

POUR EN FINIR AVEC LES MENSONGES SUR ISRAEL, LE PROCHE-ORIENT ET LA JUDEE SAMARIE

par mazaltop

Il est des jours où  j’en ai assez du mensonge, et ces jours reviennent sept jours par semaine et trois cent soixante cinq jours par an. J’ai choisi le métier qui est le mien pour refuser le mensonge : et le voir si omniprésent aujourd’hui en Europe m’irrite profondément.

Étiquettes : ,
18 août 2011

Israël: le cabinet débat des risques sécuritaires en cas d’Etat palestinien

par mazaltop

JERUSALEM – Le cabinet de sécurité israélien a examiné mercredi, sous l’autorité du Premier ministre Benjamin Netanyahu, les retombées sécuritaires de la demande palestinienne d’adhésion à l’ONU le mois prochain, selon un communiqué du bureau du Premier ministre.

read more »

18 août 2011

Pourquoi la Turquie devrait s’excuser auprès d’Israël

par mazaltop

Le soutien d’Istanbul pour la flottille de Gaza en 2010 était une provocation intentionnelle

Le Premier ministre turc Tayyip Erdogan, autrefois considéré comme un ami d’Israël, a eu l’audace d’exiger qu’Israël s’excuse pour l’incident de l’année dernière impliquant le navire Mavi Marmara. En fait, c’est le gouvernement turc qui devrait s’excuser auprès d’Israël, pour toutes ces actions récentes qui ont menacé la vie des citoyens israéliens.

read more »

17 août 2011

Vacances à Gaza !

par mazaltop

Si vous en avez marre de la mis7re et du camping, venez donc a l’hÖtel « Al Mashtal » appartenant a la chaÏne « Arcmed hotels » dont voici la presentation ici en video et de leur site internet http://www.almashtalarcmedhotels.com/ (en construction comme le site Nivea Israel) !

 

read more »

16 août 2011

Israël renforce ses défenses sur la frontière avec la Syrie

par mazaltop

Israéliens et Palestiniens se sont trouvé un motif d’inquiétude commun en la personne de Bachar el-Assad. Les responsables israéliens redoutent que le président syrien aux abois se livre à une «provocation» militaire pour détourner l’attention de la répression sanglante menée contre ses opposants.

read more »

14 août 2011

Egypte: l’armée déployée dans le Sinaï avant une offensive

par mazaltop

LE CAIRE – Des chars de l’armée égyptienne sont entrés samedi à Cheikh Zouweid, dans le Sinaï, à 15 km de la bande de Gaza, en prévision d’opérations visant les auteurs d’attaques contre le gazoduc reliant Israël et des postes de police, ont annoncé des responsables égyptiens.

read more »

13 août 2011

Après le Senat, le Congrès sanctionne les palestiniens !

par mazaltop

Le Congrès des Etats-Unis a autorisé la limitation de l’aide aux palestiniens si ils continuent leurs actions unilatérales !

 

read more »

Étiquettes : ,
10 août 2011

Israël-Palestine: septembre 2011, rendez-vous avec l’histoire?

par mazaltop

L’annonce unilatérale de la création d’un Etat palestinien le mois prochain, aurait en l’état actuel des choses une portée seulement symbolique. Mais cette perspective est peut-être en train de faire bouger les lignes.

read more »

7 août 2011

Les réfugiés palestiniens – Mythe et réalité

par mazaltop

carte7-conversion-KM.png

Les faits de base

  • Il y avait 100 millions de réfugiés dans le monde depuis la Seconde Guerre mondiale, et 80 millions de réfugiés au cours de 1933 à 1945. La plupart ne sont plus des réfugiés. Seuls les Arabes ont perpétué les réfugiés palestiniens, comme un moyen de détruire Israël.
    read more »

Étiquettes :
7 août 2011

Exportation facilitée dans la bande de Gaza | Jerusalem Post

par mazaltop

L’Etat hébreu va permettre lexportation de textiles et meubles en provenance de la bande de Gaza. Cette décision annoncée mardi est une première depuis le blocus imposé sur le territoire contrôlé par le Hamas.

Étiquettes : , , , ,
6 août 2011

Un chercheur palestinien encourage les Palestiniennes à élever leurs enfants dans l’optique du djihad « avant même la grossesse » | Memri

par mazaltop

Le 10 juillet 2011, un article de Dr Khaled Al-Khalidi, directeur du Centre d’historiographie et de documentation palestiniennes, a été mis en ligne sur le site du journal Falastin, basé à Gaza. L’article, intitulé « Comment les sahabiyat [1] élevaient-elles leurs fils ? » [2] rend hommage à ces femmes qui éduquaient leur progéniture dans l’optique du djihad. Cet enseignement aurait propulsé les musulmans « de l’obscurité à la lumière ».

read more »

3 août 2011

Le retour : Droit ou mythe ?

par mazaltop
palmap9

Share

Les responsables sécuritaires prévoient une situation explosive en septembre, due aux attentes disproportionnées des Palestiniens. Lorsqu’ils verront leur espoir déçu, ce sera la troisième Intifada. Des événements, similaires à ceux qui se sont déroulés à la frontière nord, sont attendus, mais, cette fois, à l’intérieur d’Israël. Des milliers de Palestiniens tenteront, sans doute, de pénétrer en Israël.

 

read more »

Étiquettes : , , ,
31 juillet 2011

La Hezbollah connection | Ana Maria Luca

par mazaltop

Bashar Wehbeh, le Libanais accusé aux USA d’avoir procuré illégament des armes au Hezbollah (image courtoisement offerte par le Département de la Justice américaine).

Il s’agissait juste d’une opération destinée à conduire à l’arrestation d’un dealer de drogue iranien à Bucarest, en Roumanie. Mais elle s’est développée jusqu’à devenir l’un des plus vastes coups de filet mené par l’Agence américaine de lutte contre la Drogue (DEA), au cours de la dernière décennie. L’affaire s’est conclue par l’arrestation d’un trafiquant d’armes libanais qui a revendiqué vouloir acheter des armes, y compris des missiles sol-air, pour une valeur de 59, 5 millions de $.

 L’Agence de lutte contre la drogue américaine (DEA) a annoncé, mardi dernier, qu’elle avait arrêté le citoyen libanais Bachar Wehbeh en République des Maldives, alors qu’il essayait d’acheter des armes à deux agents sous couverture, qui se présentaient comme des dealers. Conséquence de cette même opération, Cetin Aksu et Siavosh Henareh, respectivement citoyens turc et iranien, ont également été capturés en Roumanie.

Un réseau international de services de sécurité, depuis Interpol jusqu’aux Maldives, en passant par les polices roumaine, turque, grecque et malaise gardait les suspects sous surveillance, enregistrait les conversations, interceptait les appels téléphoniques et e-mails, et a fini par mettre la main sur les suspects lundi dernier. Aucune officine des autorités libanaises n’a jamais été impliquée dans les investigations, bien que le versement es paiements de ces transactions était transféré depuis Beyrouth, a raconté Rusty Payne, porte-parole pour la DEA à Now Lebanon.

 

Stinger

 “Cette opération est hautement significative, parce qu’elle établit la relation étroite entre les trafiquants de drogue et les trafiquants d’armes », explique t-il. « Ce n’est pas précisément ce que nous cherchions, mais c’est au cours des enquêtes concernant la drogue que nous avons pu avoir, souvent, l’opportunité de voir d’où provenait l’argent, et d’être en mesure d’acquérir des renseignements qui infléchissent les activités des associations criminelles » insiste t-il.

Igla

Selon l’acte d’accusation publié par la DEA, et que Now Lebanon a obtenu du procureur de New York chargé du dossier, les opérations ont débuté en juin 2010, lorsque les agents ont commencé à suivre Siavosh Henareh, un Iranien qui était sous surveillance de la DEA pour trafic de drogue  transférée d’Europe de l’Est vers les Etats-Unis. L’homme prétendait être médecin et vivait dans un luxueux appartement de Bucarest depuis 20 ans, où il pouvait recevoir confortablement ses clients.

Mais l’histoire a pris un tournant très différent, lorsque les agents de la DEA sous couverture se sont présentés comme des agents du Hezbollah essayant de lever des fonds à partir du trafic de drogue aux Etats-Unis, dans le but d’acheter des armes pour le parti chi’ite libanais. Pour les agences de sécurité américaines, il est clair que cela constitue déjà un crime en soi, puisque les Etats-Unis ont classé le Hezbollah comme une organisation terroriste étrangère en 1999.

ak347

Henareh a introduit les deux agents sous couverture auprès de deux autres trafiquants d’armes : le Libanais Bachar Wehbeh, qui, s’est lui-même présenté comme un associé du Hezbollah, et le Turc Cetin Aksu, en tant qu’intermédiaire.

Après s’être rencontrés en février 2011 en Roumanie, à Chypre, en Malaisie et dans plusieurs autres pays, Aksu et Wehbeh ont accepté d’acheter de l’armement sophistiqué d’origine militaire à d’autres agents sous couverture, se présentant comme des intermédiaires agissant pour le compte du Hezbollah. Selon la DEA, les agents ont fabriqué de toutes pièces l’histoire initiale et ont ensuite agi comme s’ils étaient des intermédiaires cherchant à revendre des armes acquises illégalement à partir d’une base américaine en Allemagne.

 

 

 

Glock 18c, arme "par défaut" des terroristes. Mais cela peut aussi aller jusque-là en montage-démontage :

 

Les agents ont enregistré des appels téléphoniques et des conversations, filmé les rencontres et conservé les e-mails par lesquels ils négociaient la vente à Wehbeh de : 48 Stinger SAMs fabriqués aux Etats-Unis, 100 Igla SAMs (lance-missiles sol-air à l’épaule, indétectable au radar), 5000 fusils d’assaut AK 47, 1000 fusils de précision M 4 et 1000 pistolets de poing Glock, pour un prix approximatif total de 59, 5 millions de $.

Aksu et Wehbeh ont signé un contrat écrit en juin 211 en Malaisie.

“Au cours de la rencontre du 12 juin 2011, Wehbeh a déclaré qu’il était prêt à acheter les armes sous les instructions directes du Hezbollah”, est-il rédigé dans l’acte d’accusation. « Le 28 juin 2011, à Beyrouth, au Liban, Wehbeh et des co-conspirateurs dont les noms ne sont pas mentionnés ici comme accusés, ont convenu d’envoyer une première avance d’environ 50 000 $ pour l’achat des armes… aux [agents de la DEA].


Dès le jour suivant, une somme supplémentaire de 50 000 $ a été envoyée sur le compte secret des agents de la DEA à Beyrouth.

Henareh, le dealer de drogue iranien, et Aksu, le “go-between” turc, ont été arrêtés à Bucarest, lundi. Wehbeh, recherché par Interpol, a été appréhendé le même jour aux Maldives et a comparu devant le Tribunal du District de Manhattan, à New York, dès mardi. Il est accusé de terrorisme et risque la prison à vie.

“ Ces opérations de la DEA illustrent crûment à quel point le trafic de drogue est une menace à double-tranchant qui alimente, en même temps, la toxicomanie et le terrorisme », a affirmé Michèle Léonhart, Administratrice de la DEA, lors d’une conférence de presse. « Nous avons neutralisé avec succès et substantiellement démantelé deux réseaux dangereux autant que complexes », a-t-elle ajouté.

Bien que ce soit la première fois que les agences de sécurité américaines capturent sur le fait un agent du Hezbollah en train de passer un arrangement pour obtenir illégalement des armes, et de plus, font apparaître ses liens avec le réseau de trafic de drogue, ce cas n’est pas pour autant, le premier où le Hezbollah comparaît devant le système judiciaire américain. Un responsable politique du Hezbollah et son fils avaient déjà été mis en accusation, en 2009, à Philadelphie pour avoir fait transférer 120 mitrailleuses lourdes des Etats-Unis vers le Liban, via la Syrie. Deux autres hommes de main, Hassan Hodroj et Dib Hani Harb, ont été accusé d’avoir convoyé les armes clandestinement, mais n’ont jamais été arrêtés. Hodroj est identifié dans les documents du Tribunal comme un membre du Conseil politique du Hezbollah et sa photographie a circulé dans des reportages de presse comme un porte-parole du Hezbollah, détenant le portefeuille de chef de la Commission pour les affaires palestiniennes. 

Adapté par Marc Brzustowski
Pour © 2011 lessakele et © 2011 aschkel.info

source :
http://www.nowlebanon.com/NewsArticleDetails.aspx?ID=296046
via http://www.aschkel.info/article-la-hezbollah-connection-80576080.html

Étiquettes : ,
29 juillet 2011

La vérité à propos de la Cisjordanie

par mazaltop

Souvent dans les informations nous entendons ces expressions « territoires occupés », « frontières de 67 »et l’histoire que nous entendons généralement a l’air très simple :

« Pendant la guerre des Six Jours, Israël a conquis la Cisjordanie des mains des Palestiniens, a refusé la demande des nations unies de s’en retirer et a illégalement construit des implantations »…

Mais est-ce vraiment le cas ?

read more »

28 juillet 2011

Gaza sur Seine, l’article censuré | Jean-Paul Ney

par mazaltop

L’Intifada à Paris au Rond point des Champs Elysées: cet article (et les photos) évoque un évènement qui a eu lieu à Paris il y a un an lors d’une manifestation anti-israélienne. Bien que les faits datent d’un an, aucun média français n’en a parlé. Les politiques ont laissé faire en toute impunité… Les anti-israéliens sont tous de jeunes casseurs issus de l’immigration, de toutes les origines (turcs, algériens, tunisiens).

read more »

7 avril 2011

Révisionnisme : Faurisson enchaîne par la musique | mazaltop |08 04 2011

par mazaltop

Contenu antisémite et antisioniste, à signaler de toute urgence svp sur youtube

Chanson « Révisionniste » du rappeur nationaliste Fasc.

Et surtout, inepties des paroles d’un pseudo groupe de rap, matérialisation de la bêtise d’une certaine partie de la jeunesse de France au cerveau endommagé par les fumées des pétards qui leur a explosé la tête, et de leurs ainés bobos qui ont trouvé le moyen d’enfin pouvoir affirmer haut et fort leur antisémitisme, sous le terme fashion de « antisionisme ».

read more »

13 mars 2011

LE NOUVEL OBSCENE A ENCORE FRAPPE ! | Nina | Europe-Israel.org

par mazaltop

itamar 2

L’assassinat d’une famille juive près de Naplouse peut être « comprise » tolérable par nos chers pacifistes européens qui n’ont autre chose en tête que de diaboliser Israël.

read more »

4 mars 2011

Révolution Facebook: la Palestine tente sa chance | Associated Press | 04 03 2011 23:03

par mazaltop
GAZA, Territoire palestinien – Les soulèvements populaires qui secouent les pays du Moyen-Orient ces jours-ci ont rejoint le territoire palestinien, alors que des manifestants de la Cisjordanie et de la bande de Gaza tentent de lancer leur propre «révolution Facebook».

read more »

24 février 2011

Le vent des révoltes arabes épargne Israël et les territoires palestiniens | LeMonde | mazaltop

par mazaltop

Le vent des révoltes populaires qui souffle en tempête sur les pays arabes semble épargner Israël et les territoires palestiniens occupés, comme s’ils étaient protégés de la contagion venue de la place Tahrir, en Egypte. Israéliens et Palestiniens avaient de bonnes raisons de redouter la chute d’Hosni Moubarak et ils se sont efforcés de convaincre la communauté internationale de soutenir jusqu’au bout le vieil autocrate. Les voilà désormais du mauvais côté de l’Histoire, solidaires des oppresseurs plutôt que des opprimés, au risque d’accentuer leur éloignement avec leur voisin le plus proche.

Le statu quo leur allait bien : pour les Israéliens, le raïs égyptien était le garant de l’accord de paix signé en 1979. Les peuples s’ignoraient, ce qui importait peu, l’essentiel étant qu’entre Sinaï et Néguev la démilitarisation perdure. Quant à l’Autorité palestinienne, elle a perdu un protecteur, l’un des rares chefs d’Etat arabes qui, parce qu’il gardait le contact avec le premier ministre israélien, lui rendait davantage de services que des subsides.

Les deux exécutifs palestiniens de Ramallah et Gaza n’étant pas des parangons de gouvernance démocratique, ils ont jugé prudent de ne pas laisser le peuple leur demander des comptes. Les révolutionnaires palestiniens ne sont plus légion, ayant fait l’amère expérience de soulèvements populaires réprimés d’une main de fer. La seconde Intifada (2 000) a, en outre, engendré le gouvernement le plus à droite et le plus religieusement sectaire de l’histoire d’Israël.

Aujourd’hui, estime Sari Nusseibeh, écrivain et président de l’université palestinienne Al-Quds, « la flamme de la mobilisation nationale, qui existait dans les années 1980 pour la création d’un Etat palestinien, pour l’indépendance et la liberté, a pour l’essentiel disparu ». Désormais, assure-t-il, « il faut « vendre » l’idée d’un Etat pour qu’elle soit acceptable et désirée par les Palestiniens. Ils voient que leur leadership n’a pas été capable de transformer ces idées en réalité, que les Israéliens ne veulent pas de la paix, et que leurs dirigeants ne sont guère vertueux ».

Cette apathie populaire et politique dans les territoires a plusieurs causes. L’occupation israélienne est la plus importante. « Moubarak et son régime ont personnifié les souffrances et la colère des Egyptiens ; en Palestine, c’est Israël qui incarne cette responsabilité », explique l’ex-négociateur palestinien Nabil Chaath. La division de la Palestine entre la Cisjordanie et Gaza, entre les partis Fatah et Hamas, est un frein puissant à l’unité, partant à la mobilisation nationale.

L’embellie économique dont profite la Cisjordanie, avec une croissance qui a dépassé 8 % en 2010, ne pousse pas davantage à la révolte. Les deux solutions que pouvait offrir l’Organisation de libération de la Palestine (OLP), les négociations politiques ou la lutte armée, ont perdu de leur crédibilité. Enfin, une partie des 1,5 million de Palestiniens vivant en Israël connaissent un dilemme quasi schizophrénique, partagés entre leur adhésion politique à un Etat palestinien indépendant, et leur propension à revendiquer des droits égaux à ceux de leurs occupants.

Sari Nusseibeh voit une autre raison : contrairement à la plupart des pays arabes de la région, la société civile palestinienne a suppléé son absence de gouvernement et d’institutions pendant quarante ans, en créant – avec l’aide financière internationale – un tissu social et éducatif. Paradoxalement, l’occupation israélienne n’annihile pas la vie démocratique : celle-ci n’est pas exemplaire, mais les Palestiniens pensent que leur vote peut sanctionner leurs dirigeants. Ce n’est guère le cas dans les pays alentour.

Pris au dépourvu par l’embrasement populaire arabe, les Israéliens réagissent en suivant leur réflexe historique de se barricader davantage. Les menaces stratégiques dont ils dressent la liste ne sont pas illusoires, et il est vrai que le flanc sud de l’Etat juif est devenu plus incertain. Mais ils se sont trompés en croyant que l’Amérique allait faire sienne, sans barguigner, l’approche de « la seule démocratie du Proche-Orient ».

La crise égyptienne a été un révélateur parmi d’autres de sa relativité : démocratie parlementaire, respectueuse de l’indépendance de la justice et de la liberté de la presse, Israël l’est certainement. Pour les juifs. Au-delà de la « ligne verte », en territoire palestinien occupé, la pratique israélienne est celle d’un régime colonial aux « valeurs » démocratiques aléatoires. Encore au-delà, force est de constater qu’en Egypte, au Proche-Orient comme en Afrique, en Asie comme en Amérique latine, Israël a un penchant certain pour les régimes autocratiques, voire les dictatures. Les dirigeants israéliens n’ont pas encore tiré les leçons des événements d’Egypte. L’une d’entre elles est que face à un raz-de-marée populaire et non violent, la puissance militaire peut rencontrer ses limites.

Pendant longtemps, le monde arabe a admiré, sans oser broncher, l’Intifada palestinienne. En observant les révoltes alentour, la Palestine pourrait, demain, y puiser une nouvelle énergie politique pour contester massivement l’occupation israélienne. A une prudence près : il est peu probable que l’armée israélienne fasse preuve de la même retenue que les militaires égyptiens de la place Tahrir.


lzecchini@lemonde.fr Laurent Zecchini (Correspondant à Jérusalem)

viaLe vent des révoltes arabes épargne Israël et les territoires palestiniens – LeMonde.fr.

Étiquettes :