Les 3341 Justes Français parmi les Nations

par mazaltop

Quand l’alter-juif Attali nie son existence, ses petits camarades se frottent les mains.

Les journalistes, joyeux complices ou lâches, refusent de dénoncer la nouvelle haine des juifs, à l’extrême-gauche et chez les verts, rhabillée en anti-sionisme. Les médias sont pareillement aveugles à celle des jeunes musulmans des banlieues qui hurlent « mort aux juifs » dans les manifs, et relancent le vieux démon antisémite ancré à l’extrême-droite.
Jean-Michel Larqué, John Galliano, Lars Von Tries rejoignent les Jean Marie le Pen, Mbala Mbala Dieudonné, François Cluzet et Mikis Theodorakis dans la liste des personnalités qui n’hésitent pas à franchir publiquement le cap des propos antisémites : soixante dix ans après l’extermination de six millions de juifs d’Europe, un nouveau verrou a sauté.
Et le nombre d’actes antisémites explose un peu partout.
Aussi est-il essentiel de rappeler que la judéophobie n’est pas née et morte avec la Shoah. Et qu’elle n’a jamais été extirpée des âmes de ces familles qui ont transmis leur détestation du juif à leurs rejetons de mai 68, qui aujourd’hui gouvernent la France.
Un de ces rejetons, un petit ministre de la France, déclarait récemment qu’il a un problème avec la notion d’Etat Juif. Cette semaine, il interdisait formellement au personnel de l’Ambassade de France en Israël de participer à l’inauguration du Tramway de Jérusalem (construit par la France).
La haine du juif n’a pas diminué, une nouvelle extermination s’élabore au Moyen Orient dans l’indifférence des Nations, occupées à condamner Israël et à ignorer les promesses explicites de génocide juif.
Mais cela ne me fait pas oublier les Achard, Allard, Arnoux, Espanet, Evrard, Mauger, ou encore les Thomas, Lamotte, Jaccard, et Jouvencel, ces dizaines de milliers de français, ces justes parmi les nations, qui ont menti pour protéger, cacher et sauver, des enfants, des familles, juives, de la déportation et des chambres de la mort que la France lâche avait sacrifié au maître nazi.
Cette minorité de français ont bravé la peur, risqué leur vie, et ont permis de « limiter » le nombre de déportés juifs de France à 90.000. Beaucoup, aujourd’hui, leur en veulent toujours.
Jean-Patrick Grumberg
Vous pouvez consulter les noms de ces 3341 justes parmi les Nations ici :
Reproduction autorisée avec la mention suivante et le lien ci dessous :
© Jean-Patrick Grumberg pour www.Drzz.fr
Publicités
%d blogueurs aiment cette page :