Les éphémérides de la Shoah : 14 août

par amosdumoss

Benjamin Rapoport né en 1908 à Karlsruhe (Allemagne, Bade-Wurtemberg) Il est transféré, en août 1942, du camp de Vernet à celui de Drancy, puis, déporté à Auschwitz le 19 août 1942, par le convoi n° 21.Chaque jour, des années 1942 à 1945, des Enfants, des Femmes et des Hommes ont été raflés, emprisonnés, assassinés, gazés et brulés. Ce n’était pas le fait de quelques hommes, mais bien de Nations, et d’états souverains et démocratiques. Des lois ont été votées et mises en place pour pouvoir assassiner les juifs, légalement.
Pour chaque dizaine de collabos, il y avait un Homme ou une Femme, qui au péril de sa vie, mettait tout en œuvre pour sauver un Enfant, une Femme ou un Homme JUIF.

14 Août

1941

  • A la suite d’une rafle nocturne, plusieurs milliers de juifs du ghetto de Minsk (Biélorussie) sont tués alors qu’on leur avait promis qu’ils seraient conduits dans un camp de travail.
  • Les 3 000 habitants juifs de Lisko (Pologne) sont déportés par les nazis à Zaslav, où ils sont tués en même temps que les juifs de cette ville.
  • Les derniers juifs du Banat (Yougoslavie) sont arrêtés, puis ces 2 500 hommes, femmes et enfants sont conduits à Belgrade. Les hommes de plus de quatorze ans sont internés à la prison de Topovske Supe.
  • A Auschwitz I, les SS achèvent par une piqûre de phénol le père Maximilien Kolbe, qui avait pris la place d’un père de famille condamné à mourir de faim, après 14 jours dans le « bunker de la mort ».

1942

  • Les SS tuent 7 juifs à l’aide d’acide cyanhydrique dans la gare de Chanska (Ukraine).
  • 405 juifs sont tués par les SS après avoir été déportés du village de Sadok (Pologne) au camp d’extermination de Chelmno.
  • 1 400 juifs sont tués par les SS après avoir été déportés du ghetto de Sieradz au camp d’extermination de Chelmno.
  • Les SS assassinent 1 000 juifs dans le village de Lenino (Ukraine).
  • Un convoi de 991 juifs, hommes et femmes, quitte le camp de regroupement de Drancy (France) pour le camp d’extermination d’Auschwitz, où 875 d’entre eux sont immédiatement gazés. Un seul juif survivra de tout le convoi.
  • Le ghetto de Gorlice (Pologne), qui existait depuis le déclenchement de la guerre germano-soviétique (juin 1941), est encerclé par des unités allemandes et ukrainiennes : 700 vieillards et malades sont recensés et fusillés.
  • 505 internés juifs sont déportés du camp de regroupement de Westerbork au camp d’extermination d’Auschwitz.
  • Au cours de la deuxième vague de déportations massives, 70 000 juifs sont déportés du ghetto de Varsovie au camp d’extermination de Treblinka, où ils sont assassinés par les SS.
  • Les enfants des camps de Pithiviers et de Beaune-la-Rolande, laissés seuls depuis la déportation de leur mère le 31 juillet, sont transférés à Drancy.
  • Arrestation de 7 000 Juifs apatrides en France.

1943

  • Les SS fusillent 360 juifs à Borszczov (Ukraine).

Amos du Moss

 

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :