ISRAEL – Lettre ouverte à Binyamin Netanyahou

par mazaltop
_netanyahou_afp_251109

Cette lettre traduite par nos soins en Hébreu sera envoyée dans quelques jours à Binyamin Netanyahou

Chers Lecteurs, diffusez cette merveilleuse lettre, qui en fait s’adresse a tout coeur juif, et tout coeur ami d’Israël.

Aschkel et Yehoshuah

  Monsieur le Premier Ministre du Peuple d’Israel,

Vous êtes aujourd’hui, et depuis quelques temps déjà, en charge du peuple d’Israel. Vous savez, certainement plus que quiconque, combien il est difficile et exaltant, de diriger l’Etat de ce peuple, pas comme les autres.

Comme nous le savons tous, le problème central de ce jeune Etat est la paix avec ses voisins. Depuis 62 ans, les voies de la force et de de la raison ont été explorées mais en vain. L’ambition de nos ennemis n’a pas bougée d’un iota. Elle vise, plus que jamais, à éradiquer notre Etat, développé comme une tumeur, sur leur terre islamique.

Toutes nos concessions ne serviront donc à rien.

Pourquoi ?

Parce que, vous le savez bien, le problème n’est pas territorial et encore moins politique. Toutes les concessions, tous les renoncements, tous les atermoiements n’ont permis aucune ouverture, sauf à endurcir les prétentions arabes.

A présent, nos ennemis nous jettent l’opprobre à la face du monde et les Nations le reprennent en coeur. Nous voilà traités d’infâmes colons, sur nos propres terres.

Pourquoi?

Parce que l’inimitié envers Israel se déclame de plus en plus solidairement, d’Orient en Occident. L’objectif des manigances arabes est clair. Déposséder le peuple d’Israel de son héritage, et donc de son Histoire. Forcer aussi l’intelligentsia juive à se démarquer de l’histoire antique de notre peuple, pour délégitimer notre Avenir sur cette terre. Telle est la stratégie de nos ennemis.

C’est pourquoi, ils dénoncent sans relâche, tous les jours, jusqu’à intoxication, que les juifs actuels sont des imposteurs. Les arguments les plus fallacieux jusqu’aux délires les plus risibles leur servent de trame à cette délégitimisation d’Israel. Ces campagnes s’insinuent de plus en plus facilement dans l’opinion occidentale et chez nos propres intellectuels alter-mondialistes. Ce revirement de l’Occident à notre encontre, nous attriste et nous révolte certes, mais ne changera rien au décret de l’histoire.

Nous sommes revenus sur la terre de nos ancêtres. Nous le savons et nos ennemis le savent aussi. Notre attachement est irrévocable, il est le gage de nos retrouvailles. Comme une épouse fidèle, cette terre ne frémit que sous nos mains et seules nos étreintes lui font donner le meilleur d’elle même. Elle nous a transformé comme nous l’avons transformée. Elle a enseveli Jacob et régénéré Israel. De craintif au sein des Nations, nous sommes redevenus « le lutteur en face d’Hachem ».

 De tous les groupes humains, qui ont vécu sur Terre, nous sommes le seul à nous prévaloir d’un titre de propriété intemporelle. Ce titre nous a été concédé par le Créateur de l’Univers, « en personne » et rien de moins. Il n’a été égaré, ni dans les méandres de nos pérégrinations, ni dans les tourmentes de nos persécutions. Sa légitimité et son authenticité ne doivent être mis en doute. Nous pouvons l’exhiber fièrement devant n’importe quel tribunal international. Il est écrit noir sur blanc et Rachi, du loin de ses 7 siècles, nous en encourage dans son commentaire de Béréchit.

 Le plus extraordinaire est que ce type d’argument, en plein XXI ème siècle, n’a rien d’anachronique et encore moins d’utopique. Il est, au contraire, d’une stupéfiante actualité. Il pourrait s’avérer la contre-mesure absolue puisque nos ennemis nous combattent en brandissant les écrits du Coran et la volonté d’Allah.

Contre-attaquons, engageons nous résolument dans la bataille médiatique qui vise à nous déposséder de notre héritage . Exhibons sans relâche les preuves de notre propriété sur Eretz Israel. Cette stratégie n’est ni risible, ni contre productive. Il faut bien s’en pénétrer. Sa place sera même prépondérante dans les assauts que nous préparent nos ennemis.

La règle du jeu a changé. Israel est le plus fort certes mais comme vous le savez, cette force fait sa faiblesse médiatique. Le nombre de morts ou de blessés, chez nos ennemis, est systématiquement mis au discrédit d’Israel. Il lui fait perdre des points dans le jeu imposé par nos ennemis.

Vous m’avez sidéré et merveilleusement surpris, monsieur le Premier Ministre, lorsque, pour la première fois de notre histoire récente, dans l’enceinte de l’ONU vous aviez votre Kippa sur la tête. Vous parliez du haut de la tribune, puis vous avez entonné une bénédiction en hébreu devant cette assemblée. Tous vos auditeurs, y compris ceux devant leur écran de télévision, ont été interloqués.

 Sans le vouloir, ou peut être en connaissance de cause, vous avez utilisé le sésame de notre victoire. La clé qui ouvrira la raison et le coeur de tous nos ennemis.

Jamais un Premier Ministre d’Israel n’avait été aussi bien à sa place. Aujourd’hui vous êtes le guide d’Israel. Vous êtes en charge de ce peuple dont les racines ne peuvent ignorer les Patriarches et Moise.

 Faisons tomber le masque de la galout et employant le langage de nos origines.

 Aujourd’hui, la volonté de délégitimiser la présence juive sur sa terre ancestrale est peut être, le manifeste, d’une expression insuffisante de la judéité de l’Etat d’Israel. Vous êtes le premier Premier Ministre d’Israel à avoir eu la prescience de l’argument  » juif  » dans le processus de négociation politique. Ce qualificatif a totalement déstabilisé vos interlocuteurs.

 Continuer dans cette voie! Affirmer la légitimité juive de l’Etat d’Israel! Référer vous à nos textes pour enfoncer le clou dans le cercueil des prétentions de nos ennemis sur nos terres ancestrales.

 Vous avez accédé à la fonction de meneur de Am Israël. Vous êtes à ce poste pour réussir puisque Natanyahou est là pour réussir (Hachem a donné).

 

Yehoshuah ben Chalom
Source Yoshuah Ben Shalom – visionhistoire © 2011 www.aschkel.info
via europe.israel.org

Publicités
Étiquettes :
%d blogueurs aiment cette page :