Des drones pour surveiller les gisements de gaz en mer

par mazaltop

Deux immenses champs gaziers ont été découverts en 2009 et 2010 au large des côtes israéliennes. Selon la presse de l’Etat hébreu, l’armée israélienne vient de déployer des drones, des avions sans pilotes, au dessus de la zone concernée. Les immenses bénéfices que devraient générer ces importantes réserves de gaz provoquent déjà une dispute territoriale entre le Liban et Israël.

Avec notre correspondant à Jérusalem, Nicolas Falez

L’un se nomme Tamar, l’autre Leviathan, comme le monstre marin de la Bible. Les deux immenses champs gaziers ont été découverts en 2009 et 2010 lors des campagnes de prospection au large des côtes israéliennes. Des réserves de gaz naturel qui rapporteront un jour des dizaines de milliards de dollars et qui pourraient permettre à l’Etat hébreu de parvenir pour la première fois de son histoire à l’indépendance énergétique.

Cette découverte a incité plusieurs pays de la région à signer des accords sur la délimitation de leurs frontières maritimes afin de sécuriser l’exploitation future du trésor énergétique. En revanche, l’affaire s’est immédiatement envenimée entre Israël et son voisin du nord, le Liban. Les 2 pays sont toujours techniquement en état de guerre et les cartes que les 2 pays ont dessinées pour les soumettre aux Nations unies ne placent pas la frontière maritime au même endroit.

Le mois dernier, le Hezbollah a mis en garde Israël contre toute tentative de forer « un seul mètre » dans les eaux libanaises. Désormais des drones israéliens patrouillent quotidiennement au dessus de la zone disputée dont les autorités de l’Etat hébreu souhaitent lancer l’exploitation en 2012 ou 2013.

 

source : rfi

Publicités
Étiquettes : ,
%d blogueurs aiment cette page :