Israël aide à enrayer la crise alimentaire mondiale

par mazaltop

Des experts israéliens et leur technologie innovante aident les nations en développement du monde à faire face à l’urgence d’un nouveau défi

Les guerres autour du fromage cottage et les discussions sérieuses en Israël, au sujet du coût croissant de la nourriture  font partie du discours social actuel récent, et ne sont en aucune façon l’indicatif d’un pays qui ne peut pas nourrir sa population. Cependant, une escalade de la crise mondiale alimentaire – la flambée des prix, les pénuries croissantes et l’augmentation galopante de la population – a déjà suscité des mois d’inquiétude dans le nord de l’Afrique qui pourrait être un signe avant-coureur du pire à venir dans le monde et proche de chez nous

Comme les récoltes sont mauvaises, en Russie, que des zones désertiques ont remplacé les terres fertiles en Asie et en Afrique centrale, la question de la sécurité alimentaire a fait un bond vers le haut de l’agenda mondial.

Aucune des causes sous-jacentes de la crise – la croissance démographique, le changement climatique qui menace d’inonder de vastes zones de terres cultivées, la hausse des prix du pétrole et des coûts de transport – sont susceptibles de disparaître dans un avenir proche.

Israël, un pays désertique autrefois mis à défi par sa géographie aride et une explosion démographique, a développé une gamme de technologies dans le domaine de l’agriculture et de l’eau qui aident déjà à nourrir le monde et pourraient fournir des solutions à nombre de ces problèmes.

Pendant des décennies, les experts agricoles israéliens ont partagé leur savoir-faire avec quelques-unes des régions les plus pauvres sur terre, créant ainsi une autosuffisance durable en nourriture et en approvisionnement d’eau.

Ces dernières années, l’expertise israélienne a été fortement sollicitée en Inde, en Afrique et en Chine, qui abrite plus de la moitié de la population mondiale. Les rendements de la vache israélienne sont une raison de plus.

La vache israélienne donne en moyenne 11,381 kg de lait par an, dépassant largement tous les pays du monde. Les vaches américaines ont un rendement de 9,331 kg, Japon – 7,49, Russie – 3,698, les Chinois – 2,832, Australie – 5,601, européenne – 6,139. Imaginez comment le rendement d’une vache peut changer la vie d’une famille dans un pays en développement si l’innovation israélienne est utilisée à ses besoins.

La coopération Agro-technologique d’Israël avec les pays s’est multipliée . Depuis 1998, Israël a parrainé une ferme de démonstration horticole à l’Institut indien de recherche agricole au Pusa, New Delhi, en présentant de nouvelles technologies pour améliorer la qualité et la productivité.

En 2006, Israël et l’Inde ont lancé un projet de coopération et de formation supervisé par des experts de MASHAV, le programme israélien de développement international. Des fermes établies dans les états de Haryana, Maharashtra, du Rajasthan et du Gujarat ont démontré la technologie israélienne dans l’agriculture, l’irrigation et la gestion de l’eau, y compris la purification des eaux usées.

En mai 2011, Israël et l’Inde ont créé un fonds pour l’agriculture de 50 millions de dollars pour promouvoir des projets conjoints dans la production laitière, les technologies post-récolte, la culture protégée, la micro-irrigation et la fertigation, la transformation des aliments et la volaille.

Les principales sociétés israéliennes en matière de technologie agricole et d’eau ont établi des filiales et des projets à long terme en Inde.

Leader mondial dans le dessalement

Depuis 2009, Agron Agri Projects a aidé les agriculteurs locaux à stocker l’eau de pluie, éviter la pollution des sources d’eau et les a assisté pour le reboisement après la saison de la mousson dans la région de Cherrapunjee, ville de l’État de Meghalaya – connu comme le lieu le plus humide sur terre.

Netafim, est le pionnier du premier système d’irrigation goutte à goutte en 1965 et est actuellement l’entreprise la plus importante au monde de micro-irrigation. Dans l’Andhra Pradesh – le « bol de riz de l’Inde » – Netafim a contribué à promouvoir les calendriers d’irrigation, la fertigation et la protection des cultures.

A Jharkhand, Netafim a développé un nouveau système d’irrigation goutte à goutte pour les petites exploitations familiales au compteur d’eau intermittent et des équipements d’électricité. Celui-ci a été plus efficace et de la moitié du prix de la technologie existante et il a été installé dans 100 000 petites exploitations.

En Chine, Netafim a introduit les systèmes développés de serre et d’irrigation au goutte à goutte à travers le pays. La technologie israélienne d’irrigation au goutte à goutte est utilisée dans de grands projets financés par le gouvernement pour combattre la désertification, pour préserver la couche arable et ‘encourager la reforestation. La conception et la technologie israélienne ont été utilisées pour irriguer les terres de 1,2 million de personnes délocalisées à la suite du Three Gorges hydroelectric project sur le fleuve Yangtze.

Dans la province du Shandong, le Groupe Business confucius rivalisent avec les experts et la technologie israélienne pour ce qui est des agriculteurs et des planificateurs chinois de l’agriculture. En 2010, Israël a ouvert un consulat à Guangzhou et a commencé la coopération de recherche pour explorer avec l’Université agricole de Chine du Sud l’horticulture, les sols, les ressources en eau, l’environnement agricole et les sciences animales.

Israël est également un leader mondial dans le dessalement – le processus qui transforme l’eau salée en eau douce pour qu’elle soit apte à la consommation humaine ou l’irrigation. Ce processus est absolument vital pour les régions désertiques où l’eau douce est en quantité limitée.

Depuis 1994, Israël IDE Technologies Ltd a construit 22 installations de dessalement thermique en Inde, avec une capacité totale de 270.000 mètres cubes / jour. En Chine, l’IDE a construit la plus grande usine de dessalement thermique du pays à Tianjin avec une capacité finale de 400 000 mètres cubes / jour, alimentée par la chaleur résiduelle d’une centrale électrique adjacente.

Prof Raanan Katzir, un expert israélien de renommée mondiale dans le domaine de l’agriculture durable, est co-fondateur de l’Institut de culture hydroponique simplifiée à Bangalore. Depuis 1993, le Prof Katzir a également été impliqué dans d’innombrables projets favorisant l’agriculture durable, la bio-diversité, la lutte contre la désertification et l’amélioration de la sécurité alimentaire dans les entreprises, les universités et les organismes gouvernementaux à travers la Chine.

En Septembre 2010, Israël a signé un accord de coopération agricole avec la province du Heilongjiang dans le nord de la Chine en raison de ses experts de renommée du MASHAV à construire des fermes laitières concluantes.

La sécurité alimentaire est la crise à venir dans la diplomatie mondiale. L’agriculture israélienne et la technologie de l’eau ont déjà aidé à alimenter des millions de gens. Les experts israéliens et leur technologie innovatrice aident les pays en voie de développement du monde à faire face à ce nouveau défi pressant.

Laura Kam
Laura Kam est le directeur exécutif pour les affaires mondiales de: The Israel Project.
Traduction française: Galila pour Israël-Chroniques-En-Ligne

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :