LES LIENS DU FRONT NATIONAL AVEC LE NAZISME : Les hymnes du Reich | TERRE PROMISE

par mazaltop

 

Battu aux élections législatives de 1962, Jean-Marie Le Pen a fondé la Société d’études et de relations publiques (SERP) le 15 février 1963 avec son ami l’ex-Waffen SS Léon Gaultier. Faute de clients, il convertit la SERP à l’édition de disques politiques. Il rachète un stock de disques réalisés à partir d’enregistrements clandestins des plaidoiries de Me Jean-Louis Tixier- Vignancour au procès du général Salan, chef des putschistes d’Alger. C’est un succès commercial.

Paul Schmidt, (center) interpreting between Ph...

Image via Wikipedia

La petite équipe de la rue de Beaune découvre un nouveau filon : le « disque document

», et lance la collection « Hommes et faits du XXe siècle ». En novembre 1963, la SERP publie « Philippe Pétain, maré

chal de France » et, en 1965, un disque intitulé « Le IIIe Reich, voix et chants de la révolution allemande ».

On lit sur la pochette du 33-tours : « La montée vers le pouvoir d’Adolf Hitler et du Parti national-socialiste fut caractérisée par un puissant mouvement de masse, somme toute populaire et démocratique, puisqu’il triompha à la suite de consultations électorales régulières, circonstance généralement oubliée » (1).

Il faut donner acte à la SERP du pluralisme de son catalogue : les discours du chantre du régime de Vichy Philippe Henriot côtoient ceux de Léon Blum, de Staline ou de Malraux. On y trouve même des refrains du Front populaire, enregistrés par une chorale de la CGT ! Au total, en 1984, plus de 140 titres. Mais les réminiscences sonores de l’ordre brun restent une spécialité de la SERP, entreprise qui permit à Le Pen, selon un de ses proches, de « joindre l’utile à l’agréable » : trois disques sur le IIIe Reich, les Waffen SS, et de nombreux titres sur les SA, la Wehrmacht, Hitler, Mussolini, l’Action française et Pétain…

viaLES LIENS DU FRONT NATIONAL AVEC LE NAZISME : Les hymnes du Reich | TERRE PROMISE.

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :