Frédéric rencontre Marine | mazaltop | 20 mars 2011

par mazaltop

kouign aman, spécialité bretonne / ozne amane, spécialité juive de Pourim

Nous on perd pas l’fil. L’actualité communautaire hebdomadaire tragique a frappé, mais dans l’affaire Marine Le Pen par Haziza sur Radio J, on n’a pas eu de dessert, et nous on veut du dessert.

L’actu, en entrée

Tragique massacre d’Itamar avec 5 innocents dont 3 enfants saignés de sang froid comme « ils »sacrifient leurs chèvres pour l’Aïd, assassinat tout juste relaté dans la presse française par quelques entrefilets parlant de « meurtre de colons » ;  ce mot, « colon » tentant à amenuiser la gravité du massacre, sous entendant le choix des victimes d’un destin tragique du fait de leur volonté-de-vivre-là, leur funeste sort ainsi mérité, pour une obscure raison trouvant réponse dans l’inconscient collectif des gentils ;

Dès le lendemain, Europe-Israël réunissait toute la communauté, associée à l’UPJF, Gladys Tibi (Libi), Guershon Nduwa (Fraternité Judéo-Noire) , Gil Taïeb (A.B.S.I. – Keren Or) , la LDJ et en guest star, Meyer Habib, vice-Président du Crif, tous présents pour commémorer la mémoire des korbanots. (victimes rituelles expiatoires, « victime » en hébreu)

Puis, lundi, un évènement polico-communautaire « pas une voix juive pour le FN » à l’initiative de l’UEJF, chaperonné par le CRIF (ya du piston dans l’air) et notamment son Président Richard Prasquier-le-Grand, auquel se sont associées Radio Shalom 94.8 (la voix de la paix), FSJU, Cercle Bernard Lazare, AJMF, Consistoire Central, mais surtout, toute notre jeunesse juive de France, l’Hashomer Hatsaïr, les Dror Habonim, et surtout, mes préférés, les Eclaireurs Israélites de France. (Et comme tout le monde le sait « EI un jour, EI toujours » (j’en fus). D’ailleurs, faut qu’on parle ;

L’initiative de l’évènement exemplaire au niveau du principe, si ce n’est que je l’aurais pensé sous un front républicain, puisque toutes les forces sont les bienvenues contre le FN, gauche, droite, même combat contre le même ennemi, comme le propose Raphaël Haddad dans un Front Républicain 2.0 contre un Front National 2.0, auquel je m’associe avec joie dans le principe. Gageons que pour un prochain évènement les associations aussi représentatives que celles présentes à l’évènement, mais à tendance de droite, seront au moins invitées pour participer à un front commun.

Avec un bémol peut-être sur le nom de l’évènement, qui n’a pas manqué de soulever le « petit mot qui tue » de Gollnisch sur son site, je cite « Un slogan très délicat au regard du  tollé que susciterait une manifestation intitulée « Pas une voix chrétienne pour DSK ». Cette réaction était prévisible, même si ce que dit Gollnisch nous passe au dessus des miches.

D’ailleurs puisqu’on y est,  l’on apprend sur ce site « La réactivation du Cercle National des Juifs français, un cercle de réflexion juif interne au Front National... « sur lequel je reviendrai dans un modeste billet publié quand ma colère sera passée -puisque la colère dit-on est mauvaise conseillère- et que l’acharnement de certains de mes « amis » à buzzer autour de Marine Le Pen me fait me rendre à l’évidence :  Jean-Marie Le Pen a raison, il existe bien un lobby Juif ». ni anti FN (jusqu’à présent), ni pro ou anti-mondialiste comme il le prétend, mais pro-FN, créé par son vieil ami un Juif renégat Robert Hemmerdinger auprès duquel il a usé treillis et rangers en Algérie française, tous deux unis par une haine commune de « l’arabe, l’ennemi ». (La doctrine « les ennemis de mes ennemis sont mes amis. [Mes ennemis sont] les Palestiniens, bien sûr ! (…) Jean-Marie Le Pen est le seul homme politique à avoir demandé la fermeture du bureau de l’OLP à Paris » » c’est lui !!! (spéciale dédicace à Jo) 😉

Le plat ?

Mon petit plaisir perso, notre Richard Prasquier, malmené au micro de Michel Zerbib de Radio J, ne pouvant lire son discours savamment rédigé par son nègre (blanc le nègre, bien sûr ; clin d’oeil à mon ami Guershon Nduwa 😉 ) ne pouvant en placer une, déstabilisé par notre Maître interviewer le picotant de 1000 coups d’estocade.

Et le jeûne d’Esther, qui comme chacun ici le sait, ne commémore pas simplement l’histoire, donc des jours passés, mais surtout les jours à venir, et nous donne injonction de nous libérer de Haman

A chacun son Haman. Khadafi et ses frasques ? le monde arabe en soulèvement ? FN  et Marine Le Pen, RadioJ /Le Pen/Haziza ?

j’en arrive à mon dessert (ozne aman/kouign aman) :

Souviens toi d’Haman!!! non content d’avoir fait subir un tsunami (sic) dans la communauté Juive, dans les medias français et internationaux, à sa radio mère nourricière dispensatrice de parnassa, Radio J en invitant contre l’avis de sa rédaction Marine Le Pen, Frédéric Haziza continue de fanfaronner au lendemain de l’annulation au JDD, affirmant « qu’il entend l’interviewer avant la Présidentielle ».

Aussi, il rappelle sa motivation de l’interview chez Radio J, qu’il voulait « interview de fond, intransigeante » et « savoir avant tout si l’évolution (de MLP) était une posture opportuniste ou un réel aggiornamento à la Gianfranco Fini? ». Déclaration du 13 mars.

 

Je ne suis pas journaliste, mais je me pose la question : pourquoi Frédéric Haziza n’a pas saisi l’opportunité qui lui était donnée, 10 jours avant, sur une chaîne d’audience nationale dédiée à la politique, de pratiquer son interview de fond, et poser les bonnes questions ?

R é s u m o n s  :

  1. Frédéric Haziza interviewe Marine Le Pen sur LCP le 2 mars 2011,
  2. Puis il la sollicite personnellement pour l’interviewer en l’invitant dans les locaux de Radio J
  3. Communiqué de presse à l’AFP, les informant de l’invitation de Marine Le Pen sur Radio J le 13 mars, et propagation dans toute la presse qui fait des gorges chaudes, Marine le Pen qui fanfaronne en interne auprès de ses détracteurs d’avoir réussi là où le père a toujours échoué, et en externe, force de communiqués de presse,
  4. Soulèvement de la communauté juive de France, opposant les pros et les anti, faisant gronder un débat de fond devant l’opportunité du « vote sanction FN » ou « vote PS ».
  5. Mensonge au Président de l’association Radio J pour appuyer la raison de l’invitation faite à MLP, à qui l’on a évoqué l’intervention du CSA qui obligerait de recevoir MLP pour exercer son droit à l’expression. Pour rappel, après vérification, le CSA n’a jamais exigé quoi que ce soit ici.
  6. Décision de la direction, qui a l’éclairage de la vérité sur qui a invité qui, et qui a obligé qui et à quoi et où  🙂 a décidé, considérant avoir pris sa décision sur des arguments mensongers et avoir été trompée (cf interview de Serge Hajdenberg au micro de Guy Rozanovicz dimanche 13 mars dernier) de refuser de recevoir Marine Le Pen.
  7. Foudres de la presse…  foudre du FN…  foudre des « Juifs de Le Pen » (les softs partisans du vote sanction contre balancier de la gauche, et les hards, les « collaborationnistes » (assimilés et/ou  juifs honteux et/ou ceux qui ont des velléités politiques à l’intérieur du FN : le futur cercle des Juifs, etc…)   bref… le tollé

Haziza… fais toi harakiri… non content d’avoir obligé ton vénérable Président qui t’a laissé toute liberté éditoriale et d’expression jusqu’à présent, tu le poignardes à nouveau en paradant au JDD et oses réitérer ta volonté d’inviter Marine Le Pen avant les Présidentielles 2012 ?

Une question : pourquoi ne pas l’inviter sur n’importe quelle radio nationale ? pourquoi ne pas poser les questions en off ? nous, juifs de France, représentant une manne électorale substantielle devons nous être tes otages dans notre propre salon d’un parti aux amitiés non équivoques

Autre question : le métier journalistique suppose un minimum d’éthique personnelle, de déontologie visant à accréditer une parole. Quel poids porter à la parole d’un homme qui pour une question de principe déplacé de recevoir un invité défendu, reçu quelques jours auparavent, trahit une position éditoriale ancestrale, défie ses collègues et l’autorité, ment par plusieurs fois, et oblige son Président à reconnaître avoir pris une décision sur des éléments mensongers et avoir été trompé ?

Monsieur Haziza, vous êtes reconnu dans votre métier, et votre parnassa ne souffrira pas d’exercer votre métier parmi les gentils. Haziza, tu nous as trahis, si tu es un homme, sois élégant, aies du panache, Haziza, fais toi harakiri

Freddy, le catana, ou la dem, c’est toi qui choisis

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :