Révolution Facebook: la Palestine tente sa chance | Associated Press | 04 03 2011 23:03

par mazaltop
GAZA, Territoire palestinien – Les soulèvements populaires qui secouent les pays du Moyen-Orient ces jours-ci ont rejoint le territoire palestinien, alors que des manifestants de la Cisjordanie et de la bande de Gaza tentent de lancer leur propre «révolution Facebook».

Les militants palestiniens sont inspirés par les appels à la démocratie de citoyens ayant eu raison des gouvernements autoritaires de l’Égypte et de la Tunisie, et qui menacent de faire sombrer les leaders de la Libye et du Barheïn.

Des militants se sont servis de Facebook au cours des dernières semaines afin de rassembler des centaines de personnes dans les rues, en Cisjordanie. La foule agitait des drapeaux palestiniens tout en appelant au changement. Des rassemblements plus modestes ont également eu lieu à Gaza. Les protestataires tentent d’organiser une manifestation simultanément sur les deux territoires le 15 mars.

Il y a toutefois peu de chances que les manifestants palestiniens atteignent leurs objectifs, compte-tenu de la situation unique de la Palestine. Contrairement aux pays où les foules se sont rassemblées massivement, il est difficile d’en faire autant sur le territoire palestinien en raison des difficultés vécues quotidiennement par la population.

Les Palestiniens tentent d’obtenir l’indépendance en Cisjordanie et à Gaza, deux territoires situés sur celui d’Israël et dirigés par des gouvernements rivaux. L’Autorité palestinienne, qui bénéficie de l’appui des Occidentaux, mène la Cisjordanie, alors que la bande de Gaza est dirigée par le Hamas, groupe islamiste et militant, depuis 2007.

Les nombreuses tentatives pour convenir d’un territoire indépendant d’Israël ont toutes échoué jusqu’à présent.

Les militants Facebook ont eux aussi leurs divergences internes. Certains souhaitent la réconciliation des gouvernements palestiniens, tandis que d’autres réclament leurs démissions. Des militants veulent aussi en profiter pour dénoncer l’occupation israélienne.

Les gouvernements palestiniens considèrent toute manifestation comme un défi à leur autorité.

Lundi, le Hamas a dispersé une petite foule rassemblée pour demander la réconciliation palestinienne. La police du Hamas a arrêté l’un des organisateurs de la manifestation, avant de confisquer la bande vidéo d’une équipe de télévision allemande filmant un agent de sécurité en train de frapper un protestataire.

En Cisjordanie, quelque 2000 personnes ont exigé la réconciliation palestinienne à l’occasion d’une douzaine de manifestations

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :