Jcall donneurs de leçon repris par l’AFP : « Monde arabe, des juifs européens appellent Israël à ne pas avoir peur – AFP | Michel Zerbib | RadioJ | mazaltop | 23 02 2010 9:33

par mazaltop

Des juifs européens, signataires du JCall, un appel en faveur de la paix au Proche-Orient, appellent Israël à ne pas avoir peur et à « tendre la main aux mouvements démocratiques qui secouent le monde arabe », dans un communiqué reçu mercredi par l’AFP.

Face aux bouleversements en Tunisie, en Égypte, au Yémen, à Bahreïn, en Libye, « l’opinion israélienne, comme beaucoup de Juifs de la diaspora européenne, semble tétanisée. Ils craignent le saut dans l’inconnu, la montée des islamistes, l’arrivée au pouvoir de fanatiques », souligne le texte.

« A ces craintes, JCall répond en paraphrasant les paroles de Jean Paul II : +N’ayons pas peur!+ », poursuit le communiqué.

« Les nouveaux pouvoirs de transition à Tunis et au Caire sont d’abord préoccupés du bien être de leur peuple et ne sont pas des va-t-en-guerre », ajoute le texte.

Israël suit avec inquiétude la situation notamment en Egypte, partenaire clé avec lequel il a signé un traité de paix en 1979, et craint de se retrouver encerclé par des nations ennemies.

« Les risques de dérapage et de dévoiement existent, mais le pire des risques est l’immobilisme. C’est le moment pour Israël de tendre la main aux mouvements démocratiques qui secouent le monde arabe pour chercher avec eux les voies de la paix », conclut le communiqué.

Le JCall, « European Jewish Call for Reason », « Appel à la raison des juifs européens », a été officiellement lancé le 3 mai 2010 à Bruxelles. Il juge notamment « dangereux » un « alignement systématique sur la politique du gouvernement israélien » et dénonce « la poursuite ininterrompue des implantations en Cisjordanie et dans les quartiers arabes de Jérusalem Est ».

Il a recueilli à ce jour selon son site internet près de 7.700 signatures, parmi lesquelles celles du député européen Daniel Cohn-Bendit, des philosophes Bernard-Henri Levy et Alain Finkielkraut, de l’historien Pierre Nora.

source

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :