Non, l’antisémitisme n’existe pas non plus en Tunisie | mazaltop

par mazaltop

YouTube – Manifestation antisémite islamique devant la Synagogue de Tunis 2.wmv.

d’ailleurs ci-dessus dans la vidéo voici la quarantaine d’islamistes dont parle Monsieur Roger Bismuth, Président de la Communauté juive de Tunisie dans l’article ci-dessous

TUNIS (AFP)—La communauté juive de Tunisie a exprimé son inquiétude au gouvernement de transition après des incidents antisémites devant la grande synagogue de Tunis tandis que le ministère de l’Intérieur a condamné mardi les agissements d’extrêmistes devant des lieux de culte, selon l’AFP et TAP.

Le président de la communauté juive de Tunisie Roger Bismuth a raconté que des islamistes radicaux avaient proféré des slogans antisémites devant la grande synagogue de Tunis vendredi matin à quelques heures du début du shabbat.

« J’ai rencontré samedi le Premier ministre Mohamed Ghannouchi et lui ai fait part de cet incident », a déclaré M. Bismuth à l’AFP.

« Je pense que c’est un incident qui peut se reproduire », a-t-il dit. « La situation dans le pays appelle à la vigilance, il y a des groupes qui profitent du vide », a-t-il ajouté.

M. Bismuth a indiqué que le Premier ministre était au courant de ces incidents et avait appelé la communauté juive à la vigilance.

« Une quarantaine d’islamistes se sont rassemblés vendredi devant la grande synagogue de Tunis et ont commencé à scander des slogans anti-juifs et à proférer des mots inadaptés. L’incident s’est produit en fin de matinée », a raconté le chef de la communauté.

Le ministère de l’Intérieur a condamné mardi les agissements d’extrêmistes devant des lieux de culte et les slogans hostiles aux religions incitant à la violence, a rapporté l’agence officielle TAP.

« Ces personnes n’ont d’autre objectif que de porter atteinte aux valeurs du régime républicain fondé sur le respect des libertés et des croyances, la tolérance, la coexistence pacifique entre tous les courants et la garantie de l’exercice des droits civiques », dit-il

Le ministère affirme qu’il « n’épargnera aucun effort pour la sauvegarde de ses valeurs et s’opposer à tous ceux qui incitent à la violence ou à la discorde entre les membres du peuple tunisien et à troubler la sécurité publique ».

La communauté juive en Tunisie compte 1.500 personnes (contre 100.000 en 1956) qui vivent pour la majorité à Djerba (sud). C’est l’une des plus importantes du monde arabe avec celle du Maroc.

Le président la communauté juive de Djerba, Perez Trabelsi, n’a fait état d’aucun incident visant la communauté juive sur l’île depuis et pendant la révolution tunisienne qui a chassé du pouvoir le président Ben Ali le 14 janvier, dans un entretien avec l’AFP.

« Nous avons suivi les évènements en Tunisie comme le reste de la population, nous sommes avant tout des Tunisiens, nous voulons vivre commetous les autres Tunisiens », a-t-il dit.

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :