Archive for février, 2011

27 février 2011

Le Hezbollah annonce une transposition des combats sur la scène israélienne | MPL libre | mazaltop | 27 02 11 13:28

par mazaltop

En dépit des événements qui semblent se succéder à grande vitesse dans la région et des multiples problèmes internes au Liban, dus à la lenteur de la naissance du nouveau gouvernement, ainsi qu’au spectre de l’acte d’accusation qui, selon les rumeurs, devrait être publié au cours des prochaines semaines, le secrétaire général du Hezbollah a réussi à retenir l’attention générale dans son dernier discours.

Tout le monde escomptait des propos déterminants sur le gouvernement ou de nouveaux éléments pour discréditer le TSL, mais Hassan Nasrallah a choisi de lancer de nouvelles menaces contre Israël. Pour la première fois dans l’histoire des discours arabes, un leader annonce clairement sa détermination à « libérer la Galilée si Israël tente de lancer une nouvelle agression contre le Liban ». Au-delà du fait que l’occasion (la commémoration du souvenir des leaders martyrs de la résistance) se prête aux envolées lyriques et aux propos mobilisateurs, l’annonce de Hassan Nasrallah n’est pas seulement destinée à ses partisans, dans une volonté de les tenir prêts à toute éventualité et de raviver leur engagement, elle adresse aussi des messages dans plusieurs directions. Cette annonce intervient à un moment où, dans les coulisses diplomatiques, on parle de plus en plus des risques de l’éclatement d’une nouvelle guerre israélo-arabe, le gouvernement israélien étant, selon des rumeurs de plus en plus précises, acculé à agir vite, avant que la révolution égyptienne décide de remettre en cause les accords de Camp David et la paix impopulaire dans ce pays signée avec l’État hébreu. Et si les soulèvements populaires atteignent la Jordanie, Israël, qui depuis 1948 se bat pour avoir à ses frontières si ce n’est des pays amis au moins des États neutralisés, se retrouvera dans une situation plus terrible qu’en 1973… C’est pourquoi les dirigeants israéliens songeraient sérieusement à lancer une attaque « préventive » d’envergure contre le Liban ou Gaza. Hassan Nasrallah a donc réagi en faisant monter les enchères pour aboutir à une plus grande dissuasion.
En grand communicateur, qui étudie avec minutie le moindre de ses propos ainsi que ses timings, le secrétaire général du Hezbollah a sciemment lancé sa « bombe » pour d’abord mobiliser ses jeunes, mais aussi pour semer la confusion en Israël. Il a misé sur sa crédibilité considérable chez ses ennemis pour que son annonce soit prise au sérieux. En effet, de telles menaces proférées par un autre leader arabe n’auraient pas eu le même effet que lorsque c’est Hassan Nasrallah qui les lance, d’autant que cet homme a montré, au cours de la guerre de 2006 (notamment lorsqu’il a prononcé son discours alors que ses hommes bombardaient le navire israélien), qu’il ne lançait pas des propos en l’air. De fait, le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahu s’est vu contraint de faire aussitôt une déclaration pour rassurer les Israéliens en leur affirmant que leur armée est en mesure de les défendre et de protéger leur pays. Et les médias israéliens, qui, depuis quelques mois, occultaient sciemment les discours du leader du Hezbollah pour ne pas lui donner de l’importance, ont interrompu cette politique pour relayer ses propos, qui étaient diffusés en boucle sur les chaînes israéliennes.

En fait, l’annonce du secrétaire général du Hezbollah était prévisible, car à chacun de ses discours, il rappelle qu’il réserve encore de nombreuses surprises aux Israéliens. Après avoir affirmé que son parti ne craignait pas les menaces israéliennes, et après avoir établi un équilibre de la terreur qui repose sur la riposte à l’identique (autrement dit, si Israël bombarde des immeubles, le Hezbollah détruira des immeubles en territoire israélien, s’ils attaquent l’aéroport de Beyrouth, la riposte aura lieu contre l’aéroport Ben-Gourion à Tel-Aviv et ainsi de suite), Hassan Nasrallah est monté mercredi d’un cran, établissant une nouvelle équation, la plus audacieuse depuis des décennies, puisqu’elle annonce une transposition des combats sur la scène israélienne. Pour la première fois dans l’histoire de l’État hébreu, celui-ci doit faire face à une menace à l’intérieur de ses frontières. Même si l’annonce du secrétaire général du Hezbollah ne se concrétise pas (puisqu’elle est conditionnée par une attaque israélienne contre le Liban), celle-ci aura déjà semé le trouble à l’intérieur d’Israël et créé une nouvelle situation dans laquelle la peur aura changé de camp.

Maniant avec aisance l’art de la guerre psychologique, le chef du Hezbollah a ainsi atteint son objectif, obligeant les responsables israéliens à sortir de leur mutisme et à se retrouver dans la position de devoir rassurer leur population. Depuis le leader égyptien Gamal Abdel Nasser, aucun chef arabe n’avait tenu des propos aussi remplis de défi à l’égard de l’État hébreu. Mais à la différence de Nasser, Hassan Nasrallah parle avec confiance, fort de ce qu’il considère être ses victoires sur Israël. En s’adressant aux responsables israéliens, il parle aussi aux foules arabes qui se soulèvent actuellement dans plusieurs pays de la région en cherchant à rappeler que le sujet central reste le conflit israélo-arabe. Enfin, il s’adresse aussi à l’intérieur libanais pour dire à tous ceux qui souhaitent remettre sur le tapis le dossier des armes du Hezbollah que celui-ci n’a jamais été aussi fort ni aussi mobilisé, et que ce ne sont pas quelques déclarations internes qui pourraient modifier cette équation.

Même si rien ne se passe et que le statu quo actuel sur « le front sud » continue de régner, le chef du Hezbollah a réussi son coup, créant la surprise et suscitant commentaires et interprétations, tout en faisant passer au second plan la menace que constitue l’acte d’accusation attendu…

source : Mouvement pour le Liban, Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Publicités
27 février 2011

Ligne ouverte dimanche 27 février 2011 à 15h20

par mazaltop

Ligne ouverte sur Radio J, demain

dimanche 27 février 2011 à 15h20

où vos appels sont attendus au

01 53 01 12 12

25 février 2011

Guilad Shalit, 1706ème jour de détention de l’otage franco-israélien | mazaltop | vendredi 25 février 2011

par mazaltop

Étiquettes : ,
25 février 2011

L’ENS réagit à son infiltration par les millitants pro-Palestiniens | mazaltop | 25 02 2011 22:04

par mazaltop

Aussi, « le Monde » se fait écho du retour à la raison de la direction de l’ENS qui annule d’elle-même cette fois une série de réunions organisée par des militants pro-Palestiniens investissant l’espace public de cette école de la République pour y tenir des conférences anti-sionistes.

read more »

24 février 2011

Le vent des révoltes arabes épargne Israël et les territoires palestiniens | LeMonde | mazaltop

par mazaltop

Le vent des révoltes populaires qui souffle en tempête sur les pays arabes semble épargner Israël et les territoires palestiniens occupés, comme s’ils étaient protégés de la contagion venue de la place Tahrir, en Egypte. Israéliens et Palestiniens avaient de bonnes raisons de redouter la chute d’Hosni Moubarak et ils se sont efforcés de convaincre la communauté internationale de soutenir jusqu’au bout le vieil autocrate. Les voilà désormais du mauvais côté de l’Histoire, solidaires des oppresseurs plutôt que des opprimés, au risque d’accentuer leur éloignement avec leur voisin le plus proche.

Le statu quo leur allait bien : pour les Israéliens, le raïs égyptien était le garant de l’accord de paix signé en 1979. Les peuples s’ignoraient, ce qui importait peu, l’essentiel étant qu’entre Sinaï et Néguev la démilitarisation perdure. Quant à l’Autorité palestinienne, elle a perdu un protecteur, l’un des rares chefs d’Etat arabes qui, parce qu’il gardait le contact avec le premier ministre israélien, lui rendait davantage de services que des subsides.

Les deux exécutifs palestiniens de Ramallah et Gaza n’étant pas des parangons de gouvernance démocratique, ils ont jugé prudent de ne pas laisser le peuple leur demander des comptes. Les révolutionnaires palestiniens ne sont plus légion, ayant fait l’amère expérience de soulèvements populaires réprimés d’une main de fer. La seconde Intifada (2 000) a, en outre, engendré le gouvernement le plus à droite et le plus religieusement sectaire de l’histoire d’Israël.

Aujourd’hui, estime Sari Nusseibeh, écrivain et président de l’université palestinienne Al-Quds, « la flamme de la mobilisation nationale, qui existait dans les années 1980 pour la création d’un Etat palestinien, pour l’indépendance et la liberté, a pour l’essentiel disparu ». Désormais, assure-t-il, « il faut « vendre » l’idée d’un Etat pour qu’elle soit acceptable et désirée par les Palestiniens. Ils voient que leur leadership n’a pas été capable de transformer ces idées en réalité, que les Israéliens ne veulent pas de la paix, et que leurs dirigeants ne sont guère vertueux ».

Cette apathie populaire et politique dans les territoires a plusieurs causes. L’occupation israélienne est la plus importante. « Moubarak et son régime ont personnifié les souffrances et la colère des Egyptiens ; en Palestine, c’est Israël qui incarne cette responsabilité », explique l’ex-négociateur palestinien Nabil Chaath. La division de la Palestine entre la Cisjordanie et Gaza, entre les partis Fatah et Hamas, est un frein puissant à l’unité, partant à la mobilisation nationale.

L’embellie économique dont profite la Cisjordanie, avec une croissance qui a dépassé 8 % en 2010, ne pousse pas davantage à la révolte. Les deux solutions que pouvait offrir l’Organisation de libération de la Palestine (OLP), les négociations politiques ou la lutte armée, ont perdu de leur crédibilité. Enfin, une partie des 1,5 million de Palestiniens vivant en Israël connaissent un dilemme quasi schizophrénique, partagés entre leur adhésion politique à un Etat palestinien indépendant, et leur propension à revendiquer des droits égaux à ceux de leurs occupants.

Sari Nusseibeh voit une autre raison : contrairement à la plupart des pays arabes de la région, la société civile palestinienne a suppléé son absence de gouvernement et d’institutions pendant quarante ans, en créant – avec l’aide financière internationale – un tissu social et éducatif. Paradoxalement, l’occupation israélienne n’annihile pas la vie démocratique : celle-ci n’est pas exemplaire, mais les Palestiniens pensent que leur vote peut sanctionner leurs dirigeants. Ce n’est guère le cas dans les pays alentour.

Pris au dépourvu par l’embrasement populaire arabe, les Israéliens réagissent en suivant leur réflexe historique de se barricader davantage. Les menaces stratégiques dont ils dressent la liste ne sont pas illusoires, et il est vrai que le flanc sud de l’Etat juif est devenu plus incertain. Mais ils se sont trompés en croyant que l’Amérique allait faire sienne, sans barguigner, l’approche de « la seule démocratie du Proche-Orient ».

La crise égyptienne a été un révélateur parmi d’autres de sa relativité : démocratie parlementaire, respectueuse de l’indépendance de la justice et de la liberté de la presse, Israël l’est certainement. Pour les juifs. Au-delà de la « ligne verte », en territoire palestinien occupé, la pratique israélienne est celle d’un régime colonial aux « valeurs » démocratiques aléatoires. Encore au-delà, force est de constater qu’en Egypte, au Proche-Orient comme en Afrique, en Asie comme en Amérique latine, Israël a un penchant certain pour les régimes autocratiques, voire les dictatures. Les dirigeants israéliens n’ont pas encore tiré les leçons des événements d’Egypte. L’une d’entre elles est que face à un raz-de-marée populaire et non violent, la puissance militaire peut rencontrer ses limites.

Pendant longtemps, le monde arabe a admiré, sans oser broncher, l’Intifada palestinienne. En observant les révoltes alentour, la Palestine pourrait, demain, y puiser une nouvelle énergie politique pour contester massivement l’occupation israélienne. A une prudence près : il est peu probable que l’armée israélienne fasse preuve de la même retenue que les militaires égyptiens de la place Tahrir.


lzecchini@lemonde.fr Laurent Zecchini (Correspondant à Jérusalem)

viaLe vent des révoltes arabes épargne Israël et les territoires palestiniens – LeMonde.fr.

Étiquettes :
24 février 2011

Radio J : interview Farid Hannache par Michel Zerbib | mazaltop | jeudi 24 février 2011 18:56

par mazaltop

24 février 2011

Communiqué de presse RadioJ : François Zimeray, Ambassadeur de France chargé des Droits de l’Homme invité témoin de Michel Zerbib le vendredi 25 février 2011 en direct, de 14h à 14h45

par mazaltop

COMMUNIQUE DE PRESSE

François ZIMERAY, Ambassadeur de France Chargé des Droits de l’Homme,

sera l’Invité-Témoin de Michel Zerbib, demain, vendredi 25 février de 14h00 à 14h45, en direct sur Radio J.

24 février 2011

Jcall donneurs de leçon repris par l’AFP : « Monde arabe, des juifs européens appellent Israël à ne pas avoir peur – AFP | Michel Zerbib | RadioJ | mazaltop | 23 02 2010 9:33

par mazaltop

Des juifs européens, signataires du JCall, un appel en faveur de la paix au Proche-Orient, appellent Israël à ne pas avoir peur et à « tendre la main aux mouvements démocratiques qui secouent le monde arabe », dans un communiqué reçu mercredi par l’AFP.

Face aux bouleversements en Tunisie, en Égypte, au Yémen, à Bahreïn, en Libye, « l’opinion israélienne, comme beaucoup de Juifs de la diaspora européenne, semble tétanisée. Ils craignent le saut dans l’inconnu, la montée des islamistes, l’arrivée au pouvoir de fanatiques », souligne le texte.

« A ces craintes, JCall répond en paraphrasant les paroles de Jean Paul II : +N’ayons pas peur!+ », poursuit le communiqué.

« Les nouveaux pouvoirs de transition à Tunis et au Caire sont d’abord préoccupés du bien être de leur peuple et ne sont pas des va-t-en-guerre », ajoute le texte.

Israël suit avec inquiétude la situation notamment en Egypte, partenaire clé avec lequel il a signé un traité de paix en 1979, et craint de se retrouver encerclé par des nations ennemies.

« Les risques de dérapage et de dévoiement existent, mais le pire des risques est l’immobilisme. C’est le moment pour Israël de tendre la main aux mouvements démocratiques qui secouent le monde arabe pour chercher avec eux les voies de la paix », conclut le communiqué.

Le JCall, « European Jewish Call for Reason », « Appel à la raison des juifs européens », a été officiellement lancé le 3 mai 2010 à Bruxelles. Il juge notamment « dangereux » un « alignement systématique sur la politique du gouvernement israélien » et dénonce « la poursuite ininterrompue des implantations en Cisjordanie et dans les quartiers arabes de Jérusalem Est ».

Il a recueilli à ce jour selon son site internet près de 7.700 signatures, parmi lesquelles celles du député européen Daniel Cohn-Bendit, des philosophes Bernard-Henri Levy et Alain Finkielkraut, de l’historien Pierre Nora.

source

20 février 2011

Manifestation de tolérance « pro-juive » à Tunis | israel7.com | Europe Israel

par mazaltop

Quelques 18.000 tunisiens sont sortis samedi dans la capitale pour protester contre les dernières manifestations des Musulmans radicaux, leurs déclarations à l’encontre des Juifs, ainsi que l’assassinat d’un prêtre catholique polonais. Les manifestants ont appelé « à la tolérance religieuse ».

« Nous devons nous tenir côte à côte et montrer de la tolérance religieuse l’un envers l’autre », déclarait l’un des organisateurs. Parmi les slogans déclamés: « Le terrorisme n’est pas la voix de la Tunisie! Musulmans, Chrétiens, Juifs, nous sommes tous Tunisiens! »

israel7.com

viaManifestation de tolérance « pro-juive » à Tunis | Europe Israel – analyses, informations sur Israel, l’Europe et le Moyen-Orient.

19 février 2011

Israel: Racontez son histoire | youtube

par mazaltop

YouTube – Israel: Tell the Story.

19 février 2011

Non, l’antisémitisme n’existe pas non plus en Tunisie | mazaltop

par mazaltop

YouTube – Manifestation antisémite islamique devant la Synagogue de Tunis 2.wmv.

d’ailleurs ci-dessus dans la vidéo voici la quarantaine d’islamistes dont parle Monsieur Roger Bismuth, Président de la Communauté juive de Tunisie dans l’article ci-dessous

TUNIS (AFP)—La communauté juive de Tunisie a exprimé son inquiétude au gouvernement de transition après des incidents antisémites devant la grande synagogue de Tunis tandis que le ministère de l’Intérieur a condamné mardi les agissements d’extrêmistes devant des lieux de culte, selon l’AFP et TAP.

Le président de la communauté juive de Tunisie Roger Bismuth a raconté que des islamistes radicaux avaient proféré des slogans antisémites devant la grande synagogue de Tunis vendredi matin à quelques heures du début du shabbat.

« J’ai rencontré samedi le Premier ministre Mohamed Ghannouchi et lui ai fait part de cet incident », a déclaré M. Bismuth à l’AFP.

« Je pense que c’est un incident qui peut se reproduire », a-t-il dit. « La situation dans le pays appelle à la vigilance, il y a des groupes qui profitent du vide », a-t-il ajouté.

M. Bismuth a indiqué que le Premier ministre était au courant de ces incidents et avait appelé la communauté juive à la vigilance.

« Une quarantaine d’islamistes se sont rassemblés vendredi devant la grande synagogue de Tunis et ont commencé à scander des slogans anti-juifs et à proférer des mots inadaptés. L’incident s’est produit en fin de matinée », a raconté le chef de la communauté.

Le ministère de l’Intérieur a condamné mardi les agissements d’extrêmistes devant des lieux de culte et les slogans hostiles aux religions incitant à la violence, a rapporté l’agence officielle TAP.

« Ces personnes n’ont d’autre objectif que de porter atteinte aux valeurs du régime républicain fondé sur le respect des libertés et des croyances, la tolérance, la coexistence pacifique entre tous les courants et la garantie de l’exercice des droits civiques », dit-il

Le ministère affirme qu’il « n’épargnera aucun effort pour la sauvegarde de ses valeurs et s’opposer à tous ceux qui incitent à la violence ou à la discorde entre les membres du peuple tunisien et à troubler la sécurité publique ».

La communauté juive en Tunisie compte 1.500 personnes (contre 100.000 en 1956) qui vivent pour la majorité à Djerba (sud). C’est l’une des plus importantes du monde arabe avec celle du Maroc.

Le président la communauté juive de Djerba, Perez Trabelsi, n’a fait état d’aucun incident visant la communauté juive sur l’île depuis et pendant la révolution tunisienne qui a chassé du pouvoir le président Ben Ali le 14 janvier, dans un entretien avec l’AFP.

« Nous avons suivi les évènements en Tunisie comme le reste de la population, nous sommes avant tout des Tunisiens, nous voulons vivre commetous les autres Tunisiens », a-t-il dit.

19 février 2011

par mazaltop
19 février 2011

Al kol ele | Naomi Shemer | youtube

par mazaltop
Étiquettes :
19 février 2011

Guerre des 6 jours, 1967 | archives INA | youtube

par mazaltop
19 février 2011

Lu Yehi, interprété par Sarit Hadad | youtube

par mazaltop
19 février 2011

Yeroushalayim shel zahav | Naomi Shemer | Youtube

par mazaltop
Étiquettes :
16 février 2011

Stéphane Hessel et la colère d’imputation | David Rofé-Sarfati, psychanalyste

par mazaltop

Le bon sens de la colère. 

La colère serait-elle bonne

conseillère

Dans son article, David Rofé-Sarfati, Psychanalyste, illustre son propos sur la colère et les troubles de la personnalité par le « cas Stéphane Hessel« .
12 février 2011

France – Liban: on a réussi… Report de livraison des 100 missiles Hot au Liban | Libnanews | mazaltop | 12 février 2010 12:08

par mazaltop

Le gouvernement Français aurait décidé du report de la livraison de 100 missiles antichars HOT qui devraient équiper les hélicoptères Gazelle de l’armée libanaise, a indiqué le quotidien panarabe Al Hayat ce jeudi.

read more »

12 février 2011

Les charmes subtiles de la « société multi-culturelle/multi-ethnique », cette fois au Kossovo

par mazaltop

« Il faut savoir qu’il y a au Kosovo de nombreux monastères et églises, très anciennes : ce sont des joyaux architecturaux de l’école de Raska, qui datent des douzième, treizième et quatorzième siècles et font le lien entre le style byzantin et l’architecture romane.

read more »

11 février 2011

Les principaux responsables de l’Autorité palestinienne ont pris la nationalité jordanienne – David Koskas | Aschkel.info

par mazaltop

Des personnalités de l’Autorité Palestinienne et du Fatah posséderaient la citoyenneté jordanienne, selon un responsable politique jordanien.

read more »

11 février 2011

Discours de Nicolas Sarkozy au dîner du Crif 2011 | Radio J | mazaltop

par mazaltop

Réponse du Président Sarkozy à Richard Prasquier :

SARKOCRIF by user2906736

« Le risque de paix est moins dangereux que l’immobilisme », et insistant sur la nécessité de résoudre le conflit israélo-palestinien, « sur ce conflit se nourrit le terreau du terrorisme ».

read more »

11 février 2011

Le bug de Sarkozy au dîner du Crif | Guy Konopnicki – Marianne | mazaltop | Vendredi 11 Février 2011 19:21

par mazaltop

Le dîner annuel du Crif, avait cette fois Nicolas Sarkozy comme invité surprise. Le chef de l’État a voulu narrer la longue histoire des Juifs de France. Mais il a buté sur la prononciation.
Récit de Guy Konopnicki

Sur la scène, l’acteur se perd dans un texte qu’il semble découvrir.

read more »

11 février 2011

Discours de Richard Prasquier au Dîner du Crif 2011 : Israël est le seul Etat démocratique de la région | RadioJ | mazaltop |

par mazaltop


Israël, l’Egypte, la France et le monde

Le Président du CRIF Richard Prasquier a ouvert son discours en prônant les vertus de la démocratie, de l’égalité et de la lutte contre le racisme face aux risques d’ostracisme,

read more »

10 février 2011

L’Égypte et le dossier Shalit | Guysen | Europe Israel | 10 février 2011

par mazaltop

La Syrie et le Qatar auraient offert 50 millions de dollars au Hamas pour qu’il ne libère pas Guilad Shalit selon des propos tenus par le président Hosni Moubarak, a rapporté Wikileaks.

read more »

10 février 2011

Islam et France : des hypocrisies explosives | mazaltop | 10 février 2011 13:20

par mazaltop

Préambule :

Démocrate et Républicaine convaincue, je suis pour une liberté de culte, de toutes les religions, y compris l’Islam, dans la limite du respect des institutions de la République et des libertés individuelles.

A ce titre, toute pratique de sa foi se doit d’être soluble dans la vie de la cité. A charge de chaque culte de faire son affaire de s’élire des représentants institutionnels réellement représentatifs, et reconnus comme tel, aptes à avoir une action politique certes, mais aussi de prolonger la parole par l’application par les actes.

Communiqué de presse de Farid Hannache,
co-auteur de « l’Islam de France », Conseiller de l’Immam Chalgoumi,

Rendu public le 9 février 2011 au Diner annuel du CRIF

Islam et France : des hypocrisies explosives.

En tant que coauteur puis attaché de presse du livre « Pour l’islam de France », en tant que conseiller de l’imam Chalghoumi depuis plus d’un an et son chauffeur pendant 8 mois, je suis, comme l’imam, témoin et victime de ce que nous avons dénoncé dans notre livre que les intégristes et les RG ont essayé d’étouffer: la « gestion policière de l’islam » P 208 et la malfaisance des RG, P 325.

L’islam de France est un vœu pieux, un slogan présidentiel torpillé par Place Beauvau.

La laïcité est un prétexte pour brader la souveraineté nationale, pour sous-traiter l’islam aux caïds ou aux ambassades. Même au Qatar, refuge des intégristes et tremplin de la haine antifrançaise.

La laïcité est devenue le cheval de Troie ou le bouclier des intégristes islamistes.

La laïcité est devenue le cheval de combat ou la  couverture des racistes antimusulmans.

Notre pays est devenu la nouvelle base arrière des Frères Musulmans et la nouvelle cible d’Al-Qaïda.

Des représentants de l’islam français font le tour des médias arabes pour dénoncer l’islamophobie de (ou dans) notre pays le condamnant, ainsi, à la haine des ignorants et aux représailles des assassins.

Que fait-on face à la gangrène islamiste ? Contre la nécrose du CFCM ? Contre la fièvre xénophobe ? Contre les crises identitaires et les surenchères communautaires ? Contre la défaite de l’intégration et le défaitisme face à l’intégrisme ? Pour la pédagogie de la loi anti-burqa ? Pour l’islam modéré et moderne ? Pour l’islam DE France ? Pour sauver la laïcité ? Pour protéger le Vivre-Ensemble ?

C’est la colère que doit ressentir un journaliste réfugié politique rescapé des dictatures et supplices policières.

L’année dernière, ici même au diner du CRIF, M le Premier Ministre avait déclaré à l’imam Chalghoumi « vous allez faire faire des grands pas à l’islam de France». Malheureusement, c’est Place Beauvau qui nous a mis des bâtons dans les roues, brandissant parfois les bâtons de l’intimidation.

Deux lettres recommandées signées et adressées par l’imam au Ministre de l’intérieur, une parole d’honneur donnée par M le Préfet du 93 à l’imam boycotté par les Conseillers de Beauvau et … « oualou » : aucun sursaut républicain et toujours la même pression policière et politicienne.

Voici ce que j’ai dénoncé dans un discours que j’ai adressé à M le Premier Ministre après l’avoir prononcé lors d’une conférence du « Grand Orient de France » avec l’imam Chalghoumi :

« Les intrusions menaçantes de ceux qui se comportent comme police politique. (…) des pratiques policières et politiciennes qui déshonorent la 5ème République, (…) des pratiques ténébreuses qui plombent les relations entre l’islam et la laïcité, qui violent la laïcité et qui avortent l’islam De France.

Un commandant des RG qui fréquente une mosquée pour pratiquer le mensonge, la pression et l’intimidation ne viole pas seulement ses prérogatives policières, il souille un lieu de culte et déshonore notre République.

Monsieur le Premier Ministre, Monsieur Fillon, ce sont des fonctionnaires de Beauvau qui nous ont mis des bâtons dans les roues, qui ont commis des pratiques policières indignes et dangereuses pour notre République et qui mériteraient votre républicaine attention (…)».

10 février 2011

Islam et France : des hypocrisies explosives | mazaltop | 10 février 2011 13:20

par mazaltop

Préambule :

Démocrate et Républicaine convaincue, je suis pour une liberté de culte, de toutes les religions, y compris l’Islam, dans la limite du respect des institutions de la République et des libertés individuelles.

A ce titre, toute pratique de sa foi se doit d’être soluble dans la vie de la cité. A charge de chaque culte de faire son affaire de s’élire des représentants institutionnels réellement représentatifs, et reconnus comme tel, aptes à avoir une action politique certes, mais aussi de prolonger la parole par l’application par les actes.

Communiqué de presse de Farid Hannache,
co-auteur de « l’Islam de France », Conseiller de l’Immam Chalgoumi,

Rendu public le 9 février 2011 au Diner annuel du CRIF

Islam et France : des hypocrisies explosives.

En tant que coauteur puis attaché de presse du livre « Pour l’islam de France », en tant que conseiller de l’imam Chalghoumi depuis plus d’un an et son chauffeur pendant 8 mois, je suis, comme l’imam, témoin et victime de ce que nous avons dénoncé dans notre livre que les intégristes et les RG ont essayé d’étouffer: la « gestion policière de l’islam » P 208 et la malfaisance des RG, P 325.

L’islam de France est un vœu pieux, un slogan présidentiel torpillé par Place Beauvau.

read more »

8 février 2011

La montée en puissance des « Frères musulmans » en Egypte | Dore Gold pour Fox News | The Jerusalem center | mazaltop | 8 février 2011

par mazaltop

Les Frères Musulmans sont un acteur dans le futur gouvernement égyptien. Ils ont de forts liens avec des groupes tels que le Hamas et Al Qaeda, ont recours à la violence et la force contre les troupes des Etats-Unis en Afghanistan et en Iran

read more »

8 février 2011

Agression du Mausolée du Tsakik Sayed Rabbi Yossef El Maarabi à Gabès : les infos de radio J du premier février sont confirmées y compris par le Crif | Guy Rozanowicz pour Radio J | mazaltop | Dimanche 6 février 2011 15:14

par mazaltop

Préambule :

Michel Zerbib et la rédaction de Radio J se réjouissent que le CRIF ait  repris voir ici les informations que Radio J diffusait dès le 1er février

Une des règles de base du journalisme réside dans la vérification scrupuleuse des informations.

Nous avons suffisamment et légitimement critiqué la désinformation, les informations fallacieuses, les rumeurs malfaisantes, pour ne pas nous appliquer à nous-mêmes cette règle élémentaire.

read more »

8 février 2011

Communiqué du B.N.V.C.A. : Les Faits sont les faits! «Si la vérité vous offense, la fable au moins se peut souffrir» ( La Fontaine) | Europe Israel | 8 février 2011

par mazaltop

Le B.N.V.C.A s’étonne des attaques dont il est l’ob­jet pour avoir diffusé des informations relatives à des agressions contre un lieu de culte et de pèlerinage. Nous sommes coutumiers des attaques contre le

read more »

7 février 2011

Le Figaro : une centaine d’Européens entraînés par Al-Qaïda prêts à passer aux actes | News : 21:30 Dimanche 6 février 2011 – Guysen International News

par mazaltop

Des documents du contre-espionnage français (de la Direction centrale du renseignement intérieur -DCRI) parvenus entre les mains du Figaro, attestent que plus d’une centaine d’Européens, dont 14 Français, suivent un entraînement dans les camps d’Al-Qaïda et sont prêts à mener des attentats contre la France pour avoir soutenu le dictateur tunisien Ben Ali, mais aussi contre l’Amérique et le Maghreb.

viaNews : 21:30 Dimanche 6 février 2011 – Guysen International News.

6 février 2011

Guilad Shalit : 1687ème jour de détention | mazaltop | 6 février 2011

par mazaltop

Étiquettes :
6 février 2011

La Conquête de l’Europe par les Frères Musulmans | Lorenzo Vidino |Terre promise.net | 2005

par mazaltop

Depuis sa fondation en 1928, les Frères Musulmans (Hizb al-Ikhwan al-Muslimun) ont profondément influencé la vie politique au Moyen-Orient. La devise de la confrérie déclare : « Allah est notre objectif. Le Prophète est notre chef. Le Coran est notre loi. Le Jihad est notre voie. Mourir dans la voie d’Allah est notre plus grande espérance ». (1)

read more »

6 février 2011

Ilan Halimi, it’s been 5 years : French Jews Defense League in action to Bagneux | LDJ

par mazaltop

Members of the Jewish Defense League has gone Bagneux, which was cited for three weeks, tortured, kidnapped Ilan Halimi because Jewish chanting Justice for Ilan! Arrival at the stroke of 22:30, at which time Ilan Halimi, 5 years ago suffered the worst abuse for his religion …
A thought for him, it’s been 5 years!

6 février 2011

Vous avez dit apartheid ? | Shmuel Trigano, Radio J|Raison garder |JSS News | 6 février 2011

par mazaltop

Quel message veulent communiquer les promoteurs du boycott contre Israël ? Leur accusation d’apartheid est une offense à la réalité d’Israël, un mensonge, une falsification.

read more »

4 février 2011

Un bateau francais pour forcer le blocus de Gaza | Gerard Fredj | israel-infos.net – 4 fév 2011

par mazaltop

Une soixantaine d’associations pro-palestiniennes de la région de Roubaix, comptent affréter un bateau qui rejoindra une flottille internationale afin de briser le blocus de Gaza.

«Si on se heurte aux Israéliens, nos gouvernements seront bien obligés d’intervenir et d’imposer à Israël la levée du blocus»

read more »

3 février 2011

La Mairie de Paris a discriminé en faveur de deux journalistes français otages par Véronique Chemla | Europe Israel – 28 janvier 2011

par mazaltop

La Mairie de Paris a inauguré place de la République les deux immenses portraits de deux journalistes français de la chaîne publique France 3, Stéphane Taponier et Hervé

read more »

Étiquettes :
3 février 2011

Le monde arabe en ébullition |Gérard Akoun | radiochalomnitsan.com

par mazaltop
 

Je me trouvais en Israël à la fin du mois de décembre, au moment où éclataient les premières manifestations contre Ben Ali en

read more »

3 février 2011

3 février 2011 La Gauche, un danger pour la survie d’Israël – Part 2 | Dora Marrache

par mazaltop
 

Dans la première partie de ma chronique, j’ai présenté un relevé non exhaustif de personnalités juives qui se disent antisionistes et qui représentent un danger pour la survie d’Israël. lire ici

read more »

3 février 2011

La Gauche, un danger pour la survie d’Israël – Part 1 | Dora Marrache

par mazaltop

Pascal Boniface avait lancé « Est-il permis de critiquer Israël ? »

Aujourd’hui, j’ai envie de poser une autre question : Est-il permis dans le monde actuel de soutenir et de défendre Israël ? Je voudrais d’abord répondre à la première

read more »

3 février 2011

le Crif se rebiffe… | Le Crifouillard pour Mazaltop

par mazaltop

 

Le Crif se rebiffe…, par Le Crifouillard pour Mazaltop, 3 février 2011… à suivre

read more »

1 février 2011

Dimanche 13 février : rassemblement à la mémoire d’Ilan Halimi (zal) | Ligue de défense juive

par mazaltop

Manifestation à la mémoire d’Ilan le 13 février 2011 devant le magasin de téléphonie du boulevard Voltaire, 229 dans le XIe arrondissement. Manifestation silencieuse avec une bougie de 19h à 20h30

read more »

Étiquettes :
1 février 2011

Obama s’acoquine avec les islamistes. Le cas Tariq Ramadan. | JSS News

par mazaltop

L’administration de Barack Obama vient encore de s’enfoncer un peu plus dans la merde, en touchant du doigt l’islamiste non-modéré Tariq Ramadan… Ou plutôt en lui permettant d’entrer

read more »

Étiquettes : , ,