Etre arabe en Israël, en Cisjordanie ou à Gaza, et si au final Israël s’avérait comme un choix pas inintéressant… |Marc Lev : le blog

par mazaltop

Je ne reviendrai pas ici sur les conditions de vie « inhumaines » qui sont ressenties au jour le jour par la population de Gaza et ce pour cause de blocus israélien…et qui entrainent des pénuries jusqu’aux matériaux de construction ( c’est pourquoi d’ailleurs toutes ces habitations détruites et jamais reconstruites)…

Je ne parlerai pas plus du miracle qui a permis de trouver suffisamment de ciment, de sables, de barres de fer, de…afin de commencer la construction d’une première prison à Gaza ( début de la construction ce 11 janvier) de capacité d’accueil de 200 internés, pas plus d’ailleurs que du prévisionnel d’en construire une seconde sous peu…

Je ne relèverai ici aucunement l’impression d’urgence qui semble se dégager de cette décision de justement ériger ce genre d’édifice; comme s’il n’y avait pas d’autres priorités, comme si le peuple gazaoui n’avait plus aucun besoin de toits où se loger, comme si ces matériaux pourtant en situation de pénurie extrême (d’après les dires du Hamas et de diverses organisations « humanitaires ») avaient tout à coup fait leur apparition d’on ne sait où…

Certes je ne peux décemment pas faire abstraction du même miracle qui semble s’être produit avec des matériaux « introuvables » quant à l’édification des hôtels de luxe Al-Deira, Grand Palace Hôtel et Movenpick Hôtel, du centre commercial Gaza Mall, du complexe de restaurants The Gaza Roots…bâtiments aux dimensions humanitaires édifiantes…

Et donc, par pure constatation, il n’y a pas de problème de construction, de manque de matériaux, de familles sans logement, d’habitats détruits sur le sol de la ville de Gaza..!

D’où je présume que la population gazaouite ne peut que se targuer du bon gouvernement hamasnique qui la dirige, des efforts concrets de celui-ci afin d’aider cette même population et du désir évident (et pour cause…) de rester ad-vitam eternam sous le joug de la direction Hamas et cie…

Mais qu’en est-il des populations arabo-israéliennes ?

Seraient-elles intéressées à devenir palestiniennes ? L’idée de leur créer un état serait-elle faite pour leur plaire ? Si le choix se présentait, préfèreraient-elles opter pour la nationalité israélienne ou se jeter tête en avant vers une nouvelle nationalité « prometteuse » ?

Prenons le cas du village arabe d’A-Taibeh (situé au pied du Mt Gilboa) comprenant 1750 habitants, qui s’avère être le lieu de naissance de la députée arabe Hanin Zuabi ( celle qui avait participé à la flottille du Avi Marmara…), il s’avère que tous sans aucune exception demandent à être considérés comme des israéliens à part entière. Ses habitants vont même jusqu’à souhaiter que l’image du village ne soit pas « salie » à cause de cette députée… Les habitants arabes de ce village faisant tous partie d’une même famille ne recherchent apparemment nullement une identité palestinienne allant jusqu’à déclarer :  » nous devons vivre ensemble, arabes et juifs, alors nous devons travailler à trouver un dénominateur commun entre nous »…

Il s’avère de-même que seulement 30% des citoyens arabes résidant à Jérusalem préfèreraient être des citoyens palestiniens, qu’en cas de solution de deux états 35% opteraient carrément pour la nationalité israélienne…

Il s’avère également qu’en cas de création d’un état de Palestine 40% de la population de Jérusalem Est déménageraient afin de devenir citoyens israéliens et 54% resteraient dans leur quartier si celui-ci devenait israélien…(recherche effectuée par le chercheur David Pollock).

Mais la grande question qui peut se poser actuellement se rattache aux forces en présence du côté palestinien: Hamas contre Fatah. La situation actuelle peut-elle engendrer une situation de conflit extrême par lequel le Hamas tenterait de renverser l’Autorité Palestinienne ? Dans un tel cas encore hypothétique, qu’en sera-t-il de la Cisjordanie actuelle, de sa population, des arabes résidant en Israël ? Les populations arabes se trouveraient-elles devant des choix ou des obligations hamasniques sans aucun fuyants ?

Quoiqu’il en soit et pour conclure, il me semble que la vie de citoyen arabo-israélien n’a pas que du négatif et qu’au final il serait grand temps pour l’International de s’attaquer au vrai problème humain régional portant deux noms principaux: Hamas et Hezbollah

Marc Lev  qui vous propose de pénétrer au coeur des réseaux islamistes français par son roman : « Après-demain ? » (éditions Edilivre).

viaMarc Lev : le blog.

sources : www.juif.org , jssnews.com, www.israel-infos, www.postedeveille.ca, www.guysen.com

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :