L’antichristianisme aussi intolérable qu’antisémitisme ou anti-islamisme (Alliot-Marie) – dépêches AFP – la-Croix.com

par mazaltop

La ministre des Affaires étrangères Michèle Alliot-Marie a qualifié l’antichristianisme d' »aussi intolérable » que l’antisémitisme ou l’anti-islamisme.

Elle demande aux pays européens et musulmans de se mobiliser pour les chrétiens d’Orient menacés par Al-Qaïda.

Dans une interview à paraître samedi dans Le Figaro Magazine, Mme Alliot-Marie a annoncé qu’elle lancerait, lors de son déplacement mercredi et jeudi à Doha, à l’occasion du « Forum pour l’Avenir » –regroupant les pays du G8, du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord–, « un appel à la tolérance et au respect mutuel entre les trois religions monothéistes ».

« En terre arabe, les étrangers, ce ne sont pas les chrétiens, ce sont les terroristes », et « pour nous, l’antichristianisme est aussi intolérable que l’antisémitisme ou l’anti-islamisme », a-t-elle dit.

Le président Nicolas Sarkozy a dénoncé vendredi « ce qui ressemble de plus en plus » à un « plan particulièrement pervers d’épuration religieuse » au Moyen-Orient.

Dans ces pays, les responsables religieux et des gouvernements « ne souhaitent pas le départ des chrétiens d’Orient », a dit la ministre.

Elle a affirmé que « les autorités chrétiennes sont soucieuses que le soutien et l’aide matérielle (…) ne se transforment pas en incitation à l’exil ». Dans ce contexte, a-t-elle dit, ceux qui se sentent menacés doivent « pouvoir bénéficier du droit d’asile » en France, mais cette réponse « ne peut être que ponctuelle ».

Elle a rappelé avoir saisi Catherine Ashton, Haute représentante de l’Union européenne, « en liaison » avec plusieurs collègues, pour que « la sécurité des communautés chrétiennes du Moyen-Orient » soit à l’ordre du jour de la réunion des ministres des Affaires étrangères du 31 janvier.

La discussion devrait porter « plus généralement » sur le « respect de toutes les minorités religieuses », a-t-elle préconisé.

L’UE, a-t-elle suggéré, pourrait aider les autorités de la région autonome kurde du nord de l’Irak, où les chrétiens sont environ 50.000.

Dans une autre interview vendredi à la chaîne catholique KTO, la ministre insiste sur la nécessité « d’aider et/ou d’inciter un certain nombre d’entreprises françaises ou européennes à s’implanter dans ces régions et créer de l’emploi ».

viaL’antichristianisme aussi intolérable qu’antisémitisme ou anti-islamisme (Alliot-Marie) – dépêches AFP – la-Croix.com.

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :