La France est un beau pays | David Trauttman

par mazaltop
David Trauttman
La France est un beau pays. N’est-ce pas le pays des droits de l’homme ? Nos dirigeants politiques ne nous le répètent-ils pas à longueur d’année ? En France, chaque personne peu vivre comme elle l’entend, aussi longtemps qu’elle respecte les autres nous dit-on. 

Le français moyen peut en témoigner : les rues des villes baignent dans une ambiance de calme profond et de respect mutuel. Se promener dans les centres villes est une activité réjouissante pour toute la famille, surtout pour les plus petits que nous pouvons laisser gambader sans aucune crainte. Enfin, chaque femme sait qu’elle peut sortir seule – de préférence après le coucher du soleil – et qu’elle sera ravie de constater que le regard admiratif de passants devant son collier en or et ses bagues serties de pierres précieuses.

Nous, juifs de France

Les juifs ont des raisons supplémentaires de se réjouir. Dès l’instant où ils peuvent être identifiés comme tel – par exemple grâce à une kippa placée nonchalamment sur le crâne – ils savent que les français se pousseront du coude pour venir à leur aide et que les mots de réconfort ne cesseront pas de pleuvoir. Particulièrement recommandé, est le chemin entre son domicile et la synagogue le vendredi soir, ou le samedi matin. Vêtu de ses plus beaux habits de Chabath, chaque juif sait l’expérience inoubliable que cela représente : les bénédictions lancées de la bouche des français resteront longtemps dans la mémoire de chaque juif.

D’autres individus sont moins chanceux. Ils vivent dans un pays où pour être acceptés, il faut paraître en tous points communs aux autres. En jeans, en mini-jupe ou la casquette à l’envers, “Il n’y a pas de racisme chez nous !” crient-ils. Souvent, les plus convaincus sont les juifs qui ont oublié qu’ils le sont.

Cependant, les juifs véritables, ceux qui vivent, s’habillent et pensent selon la Volonté divine partagent une autre vie. “Vite, cache ta kippa !” ; “Es-tu fou ? Rentre tes tsitsith !” ; “Ne penses-tu pas être provocateur avec ton chapeau noir ?” Etc. Ces phrases d’un autre âge sont prononcées tous les jours et sont le prix de notre exil.

La France des droits de l’homme n’existe pas pour les juifs. Sortir dans la rue en s’affichant comme juif est dangereux et certainement pas conseillé. D’un côté, il n’est pas dans la nature juive de provoquer nos hôtes ; d’un autre côté, ceux-ci portent la faute de ne pas nous laisser vivre à notre guise.

Savoir quels sont les plus virulents contre nous – les français de souche ou les musulmans – n’est pas un débat passionnant. Tous se tiendraient la main pour nous envoyer de nouveau dans des convois. Les musulmans possèdent au moins la franchise de nous le dire ouvertement.

Il est écrit dans nos textes de lois qu’il est bien de se rendre le matin à la synagogue avec les tefilines sur la tête et enveloppé de son talith. Quelle est le dernier jour où vous avez pu faire cela ?

Vivre en exil, c’est aussi ne pas se rendre compte que nous y sommes.

David Trauttman

La France est un beau pays.

source : http://networkedblogs.com/cACmf

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :